CHOQUANT ! Les propos de Paul Kagamé sur la mort de l’opposant Seth Sendashongo

Le président rwandais, Paul Kagamé, au cours de la retraite annuelle du gouvernement, a choqué la toile au moment d’évoquer l’assassinat d’un de ses farouches opposants, en l’occurrence Seth Sendashongo.

Alors que certains pointent Kagamé du doigt dans la mort de l’ancien ministre rwandais de l’Intérieur en 1998, celui-ci lance que Sendashongo « a franchi une ligne rouge », évoquant un livre du chercheur français Gérard Prunier.

« Il y a des éléments de vérité dans ce qu’écrit Prunier, nous avions cette information. En fait, Seth Sendashonga est mort parce qu’il a franchi une ligne rouge. Je n’ai pas beaucoup plus à dire, mais je ne vais pas m’excuser à ce propos », a déclaré le président rwandais, suggérant que son opposant a été assassiné parce qu’il a eu des réunions avec des généraux ougandais en vue de renverser le régime à Kigali.

Une déclaration jugée polémique, d’autant plus que depuis plusieurs mois, le Rwanda et l’Ouganda sont à couteaux tirés. Après cette déclaration, plusieurs proches de Seth Sendashonga appellent la communauté internationale et notamment la France à réagir.


A voir également : Rwanda : Paul Kagame, président du développement ou de la répression des opposants ?

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom