Colonel Diack, ’histoire de la drogue et le portable de la Guinéenne

L’affaire du Colonel Issa Diack, révélée en exclusivité par «Tribune», n’a pas fini de révéler tous ses secrets. En effet, il s’agit ici d’une affaire rocambolesque dont les contours sont assez difficiles à cerner. D’après des Hauts officiers câblés par «L’As», l’enquête n’est pas bouclée, mais le Haut Commandant de la Gendarmerie a pris une mesure conservatoire et relevé l’ancien patron de la redoutable Section de Recherches de la Gendarmerie.

D’après nos informations, il s’agit d’une affaire qui implique une Guinéenne bien connue dans le milieu de la drogue. Après avoir pris la dame en filature pendant un certain temps, confie-t-on, le Colonel voulait récupérer son portable, pour on ne sait encore quelle raison. Peut-être pour plus de preuves à charge contre elle. Quoi qu’il en soit dans la nuit du 25 au 26 aout dernier, elle a été prise à partie au niveau de l’autoroute à péage par une bande d’agresseurs qui l’a délestée de son portable.

Aussitôt, elle s’est rapprochée du peloton de gendarmerie qui se trouve sur l’autoroute et qui a ouvert l’enquête. C’est donc cette enquête menée par la Section de Recherches qui a débouché sur l’interpellation des deux agresseurs qui se trouvent être des gendarmes.

Cuisinés, ils auraient cité le Colonel Diack. Pour ne rien arranger à la situation, le portable aurait été retrouvé avec eux. D’après des sources de « L’As », la bonne dame a, entre temps, rejoint la Guinée laissant la Maréchaussée dans un véritable malaise. Puisque beaucoup de questions restent en suspense. On en saura davantage si la Gendarmerie va jusqu’au bout de son enquête.

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom