Corniche de Dakar : Pape Alé Niang victime d’un accident … la police l’accuse de conduire en état d’ivresse !

Le journaliste et fondateur de Dakarmatin, Pape Alé Niang a été victime d’un sur la corniche ouest de Dakar. Evacué, il y’a eu plus de peur que de mal. Mais aux dernières nouvelle, le journaliste Pape Alé Niang a été arrêté et gardé à vue au commissariat central de Dakar. Selon la police il était en état d’ébriété au moment des faits…

Les lieux de l’accident ont été très vite pris d’assaut par des badauds qui voulaient s’enquérir de l’état de santé du journaliste. Heureusement,  il y a eu plus de peur que de mal puisque l’ancien agent de la 2sTv n’a subi aucune blessure grave. 

Mais selon des informations de Dakaractu, le journaliste était ivre et ne pouvait pas contrôler sa voiture. Actuellement il est entre les mains des limiers de la police centrale de Dakar. Cette histoire d’accident n’est pas sans rappeler une certaine nuit en 2013 où le journaliste avait été accusé d’avoir faussé un passant avec sa voiture. A l’époque il avait été accusé d’alcoolémie. 

Deuxième accident avec accusation en état d’ébriété 

Le 2 mai 2013, le journaliste qui roulait à bord de son véhicule avait eu un accident à hauteur du «Couloir de la mort» de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) et avait blessé une personne. Et selon les dires de la presse, il avait pris la fuite tout en laissant sa victime sur le bas de la chaussée.

Selon l’Obs, à l’époque il s’était rendu directement chez son mécanicien et le convainc de dire aux policiers que c’était lui qui conduisait. «Une proposition qu’acceptera le mécanicien contre espèces sonnantes et trébuchantes», note le journal qui précisait que Pape Alé Niang était en état d’ébriété au moment de l’accident en 2013.

Mais les policiers avait vite fait de démasquer le journaliste. Ils avaient dressé un procès-verbal qu’ils ont transmis au Procureur. Ce dernier lui avait ensuite adressé un soit transmis pour leur ordonner de l’arrêter. Des faits que le journaliste avait et avait finalement blanchit au bénéfice du doute. 

Un Complot ourdi contre le journaliste ?

Cet accident sur la corniche, intervient dans un contexte particulier où le journaliste est poursuivi en justice par le ministre de l’Enseignement Supérieur Cheikhou Oumar Anne après la sortie de son livre scandale sur la gestion du COUD.

Et il se susurre que le journaliste est devenu depuis un moment l’homme à abattre pour les proches du maire de Ndioum qui épient ses moindres faite et gestes depuis qu’il “salit la peau de leur patron”. 

L’enquête suit son cours et les derniers développements sur cette affaire vont nous en dire plus sur l’accident du journaliste et fondateur de Dakarmatin, pourfendeur de la mal gouvernance au Sénégal. 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom