Coronavirus : des ingénieurs de Mercedes ont développé un assistant respiratoire en 100h

L’outil a été préparé par les équipes de Mercedes en cent heures et devrait apporter une précieuse aide aux malades.

La prouesse est de taille. En moins d’une semaine, les ingénieurs de l’écurie de formule 1 Mercedes sont parvenus à développer un assistant respiratoire qui pourra être utilisé pour aider les patients atteints du coronavirus. C’est un véritable exploit car il faut parfois des années pour réaliser une telle opération.

Pour ce faire, les équipes de Mercedes ont travaillé de concert avec des chercheurs et des médecins britanniques. Le système de ventilation en pression continue (CPAP) qu’ils ont créé a été repensé à partir d’une machine existante pour s’adapter aux besoins actuels. Il permet de diffuser un mélange air-oxygène dans la bouche et le nez, en maintenant les voies respiratoires ouvertes, avec à la clé une augmentation de la quantité d’oxygène qui entre dans les poumons.

Les entreprises mobilisées pour faire face au coronavirus

Ce type d’appareil a déjà été utilisé en Chine et en Italie pour soigner des malades du COVID-19. L’avantage est qu’il permet, dans de nombreux cas, d’éviter le recours aux ventilateurs qui sont en nombre limité. On peut donc les réserver pour les cas les plus graves et cela devrait pouvoir permettre de sauver des vies.

Pour l’heure, 100 CPAP sont actuellement utilisés dans le cadre d’essais cliniques menés au Royaume-Uni. S’ils s’avèrent concluants, d’autres écuries de F1 pourraient entrer dans la danse et produire jusqu’à 1000 appareils par jour.

Comme le rappelle CNN, d’autres entreprises dévient également de leurs activités principales pour se joindre à la lutte contre le coronavirus. Airbus, Ford, ou encore BAESF ont annoncé lundi avoir reçu des commandes du gouvernement britannique pour livrer plus de 10 000 ventilateurs.

De son côté, Elon Musk a décidé de rouvrir l’usine Tesla de Buffalo située dans l’État de New York afin de fabriquer des respirateurs destinés aux malades. « Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour aider en ces temps difficiles », a précisé le PDG sur Twitter.

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom