Coronavirus en Italie : Mystère autour de ce petit village de Lombardie qui résiste au virus

L’Italie va bientôt passer la barre des 100 000 cas de coronavirus Covid-19. Or, l’épidémie touche tout le territoire et surtout la Lombardie, le principal foyer d’infection. Toutefois, il semble qu’un petit village de la région la plus touchée du pays ait totalement échappé à l’infection ! Cette exception intrigue logiquement les autorités désirant obtenir des réponses.

L’exception en Lombardie

Au soir du 29 mars 2020, l’Italie totalisait 97 689 cas confirmés de coronavirus Covid-19 pour 10 779 décès. Or, la Lombardie, considérée comme l’épicentre de l’épidémie, compte naturellement le plus grand nombre de cas et de décès. Toutefois comme l’explique l’agence de presse italienne ANSA, un petit village de la région fait de la résistance : Ferrera Erbognone.

Le fait est qu’aucun des 1 000 habitants de Ferrera Erbognone n’a été infecté par le Covid-19. Par ailleurs, ceci est d’autant plus étonnant que la moyenne d’âge de ce village atteint presque les 60 ans ! Logiquement, cette histoire intrigue grandement les autorités italiennes désirant trouver des réponses à leurs interrogations. Ainsi, une enquête sera bientôt menée par l’Institut Mondino de Pavie afin d’en savoir plus.

L’espoir italien

Durant cette enquête, des analyses sanguines seront pratiquées chez la plupart des habitants du village. L’objectif ? Identifier et quantifier les personnes positives au Covid-19 mais asymptomatiques. Les chercheurs veulent pouvoir évaluer le nombre d’anticorps développés par ces personnes sur la base d’études ultérieures approfondies. L’espoir réside dans la détection de ces anticorps, ce qui pourrait, à terme, permettre l’élaboration d’une solution à la pandémie en Italie et dans le monde. À l’échelle mondiale, le bilan fait état de plus de 723 000 cas pour environ 34 000 décès et touche une majorité écrasante de pays.

En revanche, le gouvernement italien se veut prudent et ne désire pas donner de faux espoirs à la population. En effet, il se pourrait également que la situation de ce village soit tout simplement “accidentelle”. Il faudra tout de même attendre environ deux mois avant d’avoir le fin mot de cette histoire. À ce moment-là, tout le monde saura si celle-ci a généré des espoirs fondés ou non.

Rappelons au passage le lancement de l’essai clinique européen Discovery, concernant plusieurs pays dont la France. Les patients seront répartis en six groupes, dont le premier concernera uniquement les symptômes (placebo). Les autres groupes testeront plusieurs remèdes comme le Kaletra (médicament anti-VIH), l’interféron bêta (modulation de la réponse immunitaire), le Remdesivir (anti-Ebola) ainsi que la chloroquine (antipaludique).


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom