Coronavirus en Royaume Uni : privé de sa famille, un garçon de 13 ans meurt seul à l’hôpital

A Brixton, non loin de Londres, un jeune garçon de 13 ans a trouvé la mort des suites du coronavirus sans l’assistance de ses parents.

Le coronavirus a fait une victime de plus. En effet, à Brixton, non loins de Londres, un jeune garçon de treize ans a trouvé la mort. Comme le rapporte le Daily Mail, Ismail Mohamed Abdulwahab de son nom est décédé lundi 30 mars 2020 seul à l’hôpital, privé de sa famille. En effet, ces derniers n’ont pu lui rendre visite, de peur d’attraper le virus qui sévit depuis plusieurs mois dans le monde. A en croire le Daily Mail, la jeune victime du coronavirus ne souffrait pas de problèmes de santé particulier. Les proches de Ismail Mohamed Abdulwahab ont ainsi tenu à lui rendre hommage.

Pas de problèmes de santé particuliers

Le jeune garçon est mort lundi, après avoir été testé positif au Covid-19 vendredi, au lendemain de son admission au King’s College Hospital de Londres, selon un communiqué de sa famille, “plus que dévastée” par le drame.

“MALHEUREUSEMENT, UN GARÇON DE 13 ANS TESTÉ POSITIF AU COVID-19 EST DÉCÉDÉ”, A DÉCLARÉ UN PORTE-PAROLE DE L’HÔPITAL, ADRESSANT LES CONDOLÉANCES DE L’ÉTABLISSEMENT À LA FAMILLE.

Selon sa famille, le jeune garçon prénommé Ismail “a commencé à présenter des symptômes et des difficultés respiratoires et a été admis au King’s College Hospital”.

“IL A ÉTÉ PLACÉ SOUS ASSISTANCE RESPIRATOIRE ET PLONGÉ DANS UN COMA ARTIFICIEL ET EST DÉCÉDÉ MALHEUREUSEMENT HIER (LUNDI) MATIN. A NOTRE CONNAISSANCE IL N’AVAIT PAS DE PROBLÈMES DE SANTÉ SOUS-JACENTS”, A AFFIRMÉ SA FAMILLE.

Dans une déclaration publiée sur le site GoFundMe, les parents et les six frères et sœurs d’Ismail ont déclaré : ”Nous avons le cœur brisé en tant que famille en raison de la disparition d’Ismail causée par le coronavirus. Il devient trop réel pour nous en tant que famille et pour la communauté. Ismail était un fils aimant, un frère, un neveu et un ami. Son sourire était réconfortant et il était toujours doux et gentil.” Puis, ils ont ajouté : “Nous voulons souligner la nécessité d’écouter le gouvernement. Covid-19 est un virus qui attaque tous les membres de notre société, pas seulement les personnes âgées ou celles qui ont des fragilités.”

Coronavirus : le personnel soignant soutenu

Depuis son expansion, le coronavirus fait un nombre incalculable de victimes par jours. Il y a quelques jours Closer comptait la tragique histoire d’un père et de sa fille morts à seulement 24h d’écart des suites du coronavirus. C’est un long et difficile combat qui se joue donc pour sauver des vies aux quatre coins du globe. Infirmiers et médecins sont en première ligne pour lutter contre la propagation du virus. En France, chaque soir, à 20h, un hommage leur est ainsi rendu dans les rues par des applaudissements aux balcons.

Prés de 1800 morts au Royaume-Uni

Si “nous savons qu’il est moins probable pour des enfants de souffrir de formes sévère du Covid-19 par rapport aux adules, ce cas souligne à quel point il est important que nous prenions toutes les précautions possibles pour réduire la propagation de l’infection”, a réagi le Dr Nathalie MacDermott, enseignante au King’s College.

“IL EST IMPORTANT QU’UN MÉDECIN LÉGISTE DÉTERMINE SI UN EXAMEN POST-MORTEM EST NÉCESSAIRE POUR DÉTERMINER LA CAUSE EXACTE DE LA MORT”, A-T-ELLE SOULIGNÉ.

Il est, selon elle, “essentiel d’entreprendre des recherches pour déterminer pourquoi certains décès surviennent en dehors des groupes susceptibles de succomber à l’infection”, personnes âgées ou ayant des problèmes de santé préexistants, car il pourrait exister une “susceptibilité génétique sous-jacente de la manière dont le système immunitaire interagit avec le virus”.

Le Royaume-Uni a enregistré en une journée (31 mars) 563 décès supplémentaires, un nouveau record selon le bilan du ministère de la Santé. Au total, 2.352 morts ont été dénombrés dans les structures sanitaires par les autorités. Cependant, les critiques montent face au manque de moyens de tests pour le personnel soignant. Jusqu’ici, le Royaume-Uni a conduit 143.000 tests et le gouvernement a fait part de sa volonté d’arriver à 25.000 tests quotidiens d’ici à la mi-avril.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom