COVID-19 : Le vaccin de “PFIZER” a tué 33 personnes en Norvège et 5 en France

Les vaccins contre le coronavirus déjà sur le marché sont-ils efficaces comme annoncé par leur créateur ? En tout cas en France, le pessimisme contre le vaccin d’origine allemande Pfizer-BioNTech commence à installer des suspicions. Car ce vaccin a causé sa cinquième victime ce mardi.

Dans une communication du ministère français de la Santé, 39 cas d’effets indésirables graves ou inattendus sont recensés en France. Cinq personnes sont décédées après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech. Trois décès sont enregistrés à Nancy, selon Olivier Véran, le ministre de la santé.

Le ministre de la Santé précise que ces personnes décédées avaient toutes plus de 75 ans et elles souffraient de comorbidités, précise le ministère de la Santé.

Vu ce nombre de décès, le ministre français de la Santé Olivier Véran, tente de les expliquer : « Ce sont des personnes qui ont pu décéder dans les jours qui ont suivi la vaccination sans pour autant présenter des signes de réaction allergique suite à la vaccination ». « On s’adresse à des personnes qui sont très fragiles, en perte d’autonomie et souvent avec beaucoup de maladies et de médicaments. Et les causes de ces décès peuvent complètement être indépendantes. Il y a évidemment dans le cadre du suivi de pharmacovigilance des études qui sont faites par les autorités sanitaires en lien avec les médecins pour déterminer s’il y a un lien ou non avec la vaccination ou bien si c’est une concordance malheureuse. Dès qu’il y a une alerte, il y a une enquête. S’il y a une suspicion forte, il peut être proposé de faire des analyses supplémentaires », explique le ministre français de la Santé. 

Par contre, en Norvège, 33 personnes sont décédées après avoir été vaccinées. Avec ce nombre grandissant de décès, la Norvège s’inquiète davantage sur sa population à vacciner avec le vaccin du laboratoire allemand Pfizer-BioNTech..


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom