COVID-19 : Les narcissiques et les psychopathes seraient plus enclins à refuser de porter un masque (ÉTUDES)

Et si le fait de refuser de porter un masque en disait long sur notre personnalité ? C’est ce que suggèrent deux études polonaises récentes.

Selon ces travaux, il y aurait un lien entre certains traits de personnalité d’un individu et sa réaction face aux mesures restrictives mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Les chercheurs ont en effet trouvé que les personnes narcissiques, psychopathes et machiavéliques ont moins tendance à respecter les restrictions ou à s’impliquer dans les mesures de prévention contre la pandémie. Elles serait donc moins enclines à porter un masque ou à respecter les règles de distanciation physique. 

Les deux études, publiées dans une revue académique, se sont appuyées à elles deux sur un échantillon de mille personnes habitant la Pologne. 

Pour la première étude, 755 personnes âgées de 18 à 78 ans ont été interrogées lors de la seconde moitié du mois de mars. Les chercheurs se sont appuyés sur des outils de diagnostic existants pour évaluer si les individus présentaient les caractéristiques de la «triade noire» (soit la combinaison des trois traits de personnalité, narcissique, psychopathe et machiavélique) et sur un modèle visant à évaluer les perceptions des sujets sur leur propre vulnérabilité face au virus. 

Des individus plus impulsifs et enclins à prendre des risques

Les personnes présentant les caractéristiques de la «triade noire» avaient ainsi davantage tendance à penser qu’elles étaient vulnérables face au virus tout en refusant de pratiquer les mesures préventives. Ces individus seraient ainsi moins enclins à croire en ces gestes, auraient tendance à prendre plus de risques, à être impulsifs et à avoir une vision de court terme, comme l’ont déjà montré des études antérieures. C’est d’ailleurs ce qui expliquerait que leur espérance de vie moyenne soit plus courte que celle du reste de la population. 

Une autre étude co-écrite par une universitaire de Varsovie parvient à des conclusions similaires. Les chercheurs ont interrogé 236 personnes vivant en Pologne âgées de 18 à 80 ans lors des dernières semaines d’avril. Ces dernières ont subi deux évaluations pour déterminer si elles avaient les caractéristiques de la «triade noire» ou du «Big five», ce qui correspond au fait d’être à la fois agréable, extraverti, ouvert, consciencieux et de faire preuve de neuroticisme. 

La perception du risque, les connaissances médicales et la méfiance face au Gouvernement

En combinant ces données avec des modèles d’évaluation sur la perception du Covid-19, il est ressorti que les personnes les plus aptes à respecter les mesures préventives présentaient moins souvent les caractéristiques de la «triade noire».

Mais les chercheurs ont relativisé l’importance de la «triade noire» ou du «Big five» dans l’étude du respect des gestes barrières. Ils ont notamment indiqué que la manière dont les individus percevaient la situation sanitaire influençait davantage leur comportement que leurs traits de caractère.   

D’autres éléments de la personnalité ou de la construction des individus pourraient en revanche jouer un rôle plus significatif et influencer leur propension à se conformer aux consignes sanitaires. De futures études s’intéresseront ainsi davantage au niveau d’étude ou de connaissances médicales générales des sujets. Leur façon de réagir face au risque ou encore leur niveau de méfiance face au gouvernement ainsi que leurs valeurs sociales et morales pourraient aussi être des paramètres non négligeables. 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom