Crise scolaire : Pourquoi les syndicats d’enseignants regroupés autour du G6 ont décidé d’arrêter la grève ?

Les syndicats d’enseignants du G6 avaient ainsi exprimé au Chef de l’Etat, après l’avoir remercié pour les mesures qu’il a déjà prises en faveur du secteur de l’éducation, leur disponibilité à répondre favorablement à son appel.

Le Président de la République a alors pris acte de cette décision et a indiqué qu’il appartient désormais au Gouvernement et aux partenaires sociaux du secteur de l’Education et de la Formation, de travailler au retour effectif d’un climat social apaisé, condition sine qua non d’une école de l’équité et de la réussite, une école viable, stable et pacifiée.

Le Chef de l’Etat a rappelé ses instructions au Gouvernement pour la mise en place  diligente d’un guichet unique dédié aux procédures administratives de gestion de la carrière des enseignants, ainsi que d’un groupe de travail et de partage autour des conclusions de l’étude réalisée par le Gouvernement sur l’harmonisation du régime indemnitaire en vigueur au sein de la fonction publique.

Parce qu’il considère l’enseignant comme l’élément-clé de la qualité de l’éducation,  le Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement de procéder à l’inscription progressive  des ressources budgétaires nécessaires à la résorption des sommes dues aux enseignants depuis plus d’une décennie et qui sont relatives aux évolutions de leur carrière.

Il a aussi décidé d’une revalorisation significative de l’indemnité de logement allouée aux enseignants, soit 15.000 FCFA à compter d’octobre 2018, 10.000 FCFA à compter de janvier 2019, et 15.000 FCFA à compter de janvier 2020. Ces mesures exceptionnelles en faveur des enseignants, portent l’indemnité de logement de 60.000 FCFA actuellement, à 100.000 FCFA par mois et par enseignant.

Enfin, le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre de convoquer dans les meilleurs délais, une réunion entre le Gouvernement et les partenaires sociaux en vue de procéder à la signature d’un protocole dont le suivi de l’exécution, à bonne date, sera assuré par le Premier Ministre.

Celui-ci lui en rendra compte périodiquement.  Quoi de plus normal, Marième Faye Sall a juste servi à boire comme une bonne épouse qui accueille les invités de son époux. Donc, c’est juste une fausse information et malveillante de prêter à la Première dame, a résolu la crise scolaire. Au Sénégal, il y a ce qu’on appelle l’orthodoxie républicaine.

PARTAGER