Danger au Sénégal : L’ARTP s’érige le droit de bloquer les réseaux sociaux

Le nouveau Code des communications électroniques adopté en juin dernier en Conseil des ministres sera voté à la prochaine rentrée des députés. Pour l’heure, 16 organisations de la Société civile sonnent l’alerte sur la dangerosité d’une telle loi. Elles informent que cette loi, si elle est votée par les députés, elle risque de piétiner la démocratie. 

Selon ces organisations  «l’article 27 donne à l’Artp (Autorité de régulation des télécommunications et des postes) et aux opérateurs le pouvoir de bloquer, ralentir et filtrer l’accès aux réseaux sociaux tels que Facebook, Watsapp, Twitter et les autres applications ».

Ceux qui s’activaient dans l’entrepreneuriat numérique en produisant des web vidéos, des séries TV sur Youtube vont en souffrir car, expliquent-elles, leurs activités seront au ralenti. Non sans oublier les médias en ligne.

Ces organisateurs vont tenir un premier acte ce vendredi pour faire reculer le gouvernement du Sénégal, informe la Rfm.

Source : Dakarmatin

1 COMMENTAIRE

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom