DECISION DE JUSTICE : La Sonatel a saisi tous les bien du journal Le Quotidien

Le différend qui oppose l’opérateur historique de téléphonie au groupe Avenir Communication de Madiambal Diagne est loin de connaître son épilogue. En effet, la Sonatel a procédé à la saisie de tous les biens du journal Le Quotidien.

Selon Les Échos qui donne la nouvelle, tout le matériel saisi sera vendu aux enchères le 10 avril prochain. Pour rappel, cette saisie fait suite à la procédure perdue devant la Sonatel, le 27 mai 2012, au niveau du Tribunal commercial de Dakar.

Accusée de fausses déclarations comptables

Le 1er février 2016, le journal le Quotidien avait écrit qu’Orange a été prise en flagrant délit de sous-déclaration. Toujours dans le journal Le Quotidien n° 3894, Sonatel est accusée d’être l’auteur de « fausses déclarations comptables ».

Suffisant pour que la Sonatel décide de saisir la justice, afin que cette affaire soit tirée au clair. D’ailleurs, à cet effet, Mamadou Aïdara Diop, membre du Conseil d’Administration de Sonatel, invité de l’émission “Grand Jury” sur la Rfm, avait révélé que la plainte a été déjà appliquée et les auditions étaient en cours.

Abdou Karim Mbengue, responsable à l’époque de la communication précisait que conformément aux dispositions légales applicables, Sonatel, cotée à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) d’Abidjan, respecte l’obligation légale de porter à l’attention de ses actionnaires et des autorités fiscales des informations financières vraies délivrées en toute transparence dans un rapport annuel largement diffusé. Mieux le directeur de la  communication de la Sonatel d’ajouter que « des cabinets comptables indépendants de renommée internationale assurent plusieurs fois par année un contrôle de ces résultats qui sont ensuite entérinés par l’Assemblée Générale de ses Actionnaires chaque année ».

Et d’ajouter que l’administration fiscale effectue aussi régulièrement un contrôle sur ces résultats financiers.

Ainsi, face à ces accusations qu’il jugeait particulièrement « graves et diffamatoires » et pour préserver notamment les droits de l’ensemble de ses actionnaires disséminés à travers le monde, Abdou Karim Mbengue brandit des menaces en annonçant que Sonatel se réserve le droit de porter l’affaire devant la justice.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom