DERNIERE MINUTE : Baye Dame Wade, fondateur du magazine Réussir n’est plus !

Le fondateur du magazine panafricain « Réussir », notre confrère Baye Dame Wade n’est plus. Il vient d’être rappelé à Dieu des suites d’une maladie.  

Leader de la presse économique au Sénégal, le Magazine Réussir avait fêté son numéro 100 le 2 juin 2015 à la Salle des Princes de l’hôtel Terroubi. L’événement riche en couleurs marquait un tournant important pour un magazine porté sur les fonts baptismaux le 2 juin 2006 et qui est resté collé à l’actualité économique.

«Nous voulions faire un grand journal et nous avons tenu le challenge», avait déclaré Baye Dame Wade à l’ouverture des célébrations marquées par la présence des éditeurs sénégalais et des officiels de l’Etat. Ce numéro 100 marquait un tournant pour le Magazine Réussir qui annonce une stratégie accentuée sur le digital et les réseaux sociaux.

Baye Dame WADE et le Magazine Business « Réussir »

L’africain garde le moins le sens de l’entreprenariat. Il préfère le plus souvent, être employé par une tierce personne. Alors que, l’entreprise privée, difficile dans ses débuts pourrait aboutir à une réussite totale. Certainement, le promoteur du Magazine « Réussir », Baye Dame Wade ne dira pas le contraire.

Le Magazine « Réussir » a célébré son 100e numéro. L’économiste de formation, Baye Dame Wade, a su matérialiser une idée, imposé un produit dans un paysage médiatique un peu hostile. Le promoteur, un homme de commerce facile a réuni un monde à compétences diverses. Il a permis des échanges de cordialités et d’échanges à des gens perdus de vue depuis belles lurettes.

Les retrouvailles ont plongé certains, dans des souvenirs un peu vivaces, un moment donné de la vie. Là, ils évoquent un passé récent le plus souvent dans un environnement de travail chaotique. Le motif du jour, qui n’est rien que la célébration d’une réussite, en vaut la chandelle.

L’ancien chef du Desk Business de Nouvel Horizon a réussi dans ses différents numéros à donner la parole à des banquiers, des financiers, assureurs et décideurs du monde des affaires.

Ces derniers, considérant la presse privée de pestiférés, acceptent de se prêter à une gymnastique, la quête de l’information des journalistes. « Réussir est un challenge, une ambition. Mais, regardant dans le rétroviseur, on ne peut qu’être fier du travail abattu en neuf ans.

Le magazine réussir est parvenu à exister sur le paysage médiatique sénégalais, à se faire un nom », explique le Directeur de publication Réussir, Baye Dame Wade, qui reste conscient de l’évolution rapide du monde de la communication.

Les mutations nouvelles, observées dans la progression des supports de communication donnent aux acquis le temps d’une rose. Le journaliste de métier, dans cette approche, veut être plus proactif, plus disposer à l’écoute de l’environnement, des attentes des lecteurs et des partenaires.

Le cérémonial a regroupé une bonne partie des hommes de médias, des gens du monde des affaires, de la diplomatie et des autorités étatiques.

Ces sommités intellectuelles, passionnées des médias ont répondu à l’appel de l’initiateur du magazine « Réussir ». Tout souriant, devant un conglomérat de journalistes photographes, Baye Dame, qui ne regrette point d’avoir essayé, cache mal sa satisfaction. Et, son expé- rience reste une motivation pour la jeune génération qui refuse de risquer une carrière professionnelle au profit de l’initiative privée. L’homme a osé, il a réussi.

Toute l’équipe de samarew.com s’associe à cette douleur et présente ses condoléances à la famille éplorée.


A voir également : Qui est Baye Dame Wade, ancien Dir Pub du magazine REUSSIR

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom