Dernière minute ! Décès de Alcaly Cissé, en Arabie Saoudite

Alcaly Cissé est mort. L’ancien député du Parti démocratique sénégalais (Pds) sénégalais détenu en Arabie Saoudite a succombé en prison des suites d’une maladie, selon des informations de iRadio.

Le marabout souffrait d’un cancer de la prostate, avait révélé ses avocats au cours d’une conférence de presse à Dakar.

Détenu en Arabie Saoudite depuis 2012, le Sénégalais Alcaly Cissé a été condamné par la justice saoudienne à une peine de 6 ans d’emprisonnement ferme. Il était poursuivi pour une affaire d’escroquerie de 2 milliards de CFA contre un milliardaire arabe.

Mardi 25 septembre 2012, vers 11 heures, le marabout, homme d’affaires et politicien sénégalais, Alkaly Cissé était arrêté à l’aéroport Mohamed V, par la police marocaine, exécutant un mandat d’arrêt international, lancé via Interpol, par l’Arabie Saoudite.

Jeudi 8 mai 2014, quasiment deux (2) ans après, l’Arabie Saoudite obtient du royaume chérifien l’extradition du député libéral Alkaly Cissé, sur son sol.

Une bataille juridique et diplomatique remportée par la justice saoudienne qui va juger le Sénégalais pour escroquerie portant sur 5 512 000 dollars, soit plus de 2,5 milliards de francs CFA.

« Une obstination saoudienne », selon les organisations sénégalaises de défense des droits de l’Homme (Lsdh, Raddho, Amnesty international/Sénégal), « contraire aux règles de droit international ».

« C’est un dangereux précédent. Il y a eu récemment l’exécution de Sénégalais en Gambie, à l’insu des autorités sénégalaises. Aujourd’hui, il y a l’extradition d’Alkaly Cissé à l’insu du Sénégal. Il y a lieu, avec cette extradition, de s’indigner, parce que nous avions alerté, via des correspondances, les plus hautes autorités sénégalaises, sur le fait que cette affaire avait été définitivement vidée par la justice sénégalaise, passant donc à ce que l’on appelle l’autorité de la chose jugée », avait déclaré Alassane Dioma Ndiaye de la Lsdh, portant la voix de ses pairs.

Malgré tout, en 2018, la justice saoudienne a condamné l’ancien député libéral à une peine de 6 ans d’emprisonnement ferme et une amende de 1.5 milliard de francs Cfa. 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom