DERNIERE MINUTE ! L’épidémie de coronavirus désormais qualifiée de “pandémie” par l’OMS

En déclarant le COVID-19 comme une pandémie, L’organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est inquiétée ce mercredi des « niveaux alarmants de propagation » du nouveau coronavirus. Mais aussi de l’« inaction » de la communauté internationale.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré, mercredi 11 mars, que l’épidémie due au coronavirus était désormais considérée comme une pandémie. « L’OMS n’a cessé de surveiller cette épidémie, et nous sommes très inquiets des niveaux de diffusion et de dangerosité, ainsi que des niveaux alarmants de l’inaction » de la communauté internationale, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse à Genève.

Inaction des gouvernements

« Dans les jours et les semaines à venir, nous nous attendons à voir le nombre de cas, le nombre de décès et le nombre de pays touchés augmenter », a-t-il averti. L’institution spécialisée de l’Organisation des Nations unies (ONU) a appelé à l’action de chacun pour combattre la maladie. « Ce n’est pas seulement une crise de santé publique, mais une crise qui va toucher l’ensemble des secteurs — donc tous les secteurs et les individus doivent s’impliquer dans le combat » contre la maladie, a précisé le directeur général de l’OMS. « Nous sommes ensemble pour mettre en place les choses justes et protéger les citoyens du monde. C’est faisable. »

« Nous avons appelé chaque jour les pays à prendre des mesures urgentes et radicales », a-t-il ajouté, « plusieurs pays ont montré que le virus peut être supprimé et contrôlé ».

Depuis l’apparition du coronavirus SARS-CoV-2 en décembre, près de 120 000 cas d’infection ont été recensés dans 110 pays et territoires, causant la mort d’au moins 4 351 personnes, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles.

 

En Iran : une des propagations les plus meurtrières

L’Iran a annoncé mercredi la mort de 63 personnes supplémentaires infectées par le nouveau coronavirus, portant le total à 354 morts dans ce pays, l’un des plus touchés au monde. Les autorités ont également recensé 958 nouveaux cas de contamination, selon Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la santé, ce qui porte à environ 9 000 le nombre de personnes infectées dans le pays. La propagation du nouveau coronavirus en Iran est l’une des plus meurtrières en dehors de celle qui touche la Chine.

Téhéran, la capitale, a connu 256 nouveaux cas de contamination, suivie par la province d’Ispahan, avec 170. L’Iran a annoncé son premier décès dû au coronavirus, dans la ville sainte chiite de Qom, le 19 février. Il n’a pas encore imposé officiellement de quarantaines, mais les autorités ont appelé à plusieurs reprises les habitants à s’abstenir de voyager. Ils ont fermé des écoles et les universités et ont eu recours à la fermeture d’hôtels et autres logements touristiques afin de décourager les voyages. Dans ce contexte, le président Hassan Rohani a lancé, mercredi, un nouvel appel aux Iraniens, les invitant à limiter leurs mouvements, pour contenir le virus.

Le prochain G7 aura lieu en visioconférence

Dans le reste du monde, la plus extrême prudence reste cependant de mise.

La Colombie et l’Argentine vont ainsi placer en quarantaine les personnes arrivant des pays les plus touchés, dont la Chine et l’Italie, cependant que Malte a suspendu ses liaisons aériennes avec la Suisse, l’Allemagne, la France et l’Espagne

L’exercice Cold Response 2020, qui devait impliquer plus de 15 000 soldats de l’Otan dans le nord de la Norvège a été annulé, à l’instar, au Japon, des principales cérémonies publiques pour commémorer le tsunami du 11 mars 2011.

Et la réunion ministérielle du G7 de Pittsburgh, aux Etats-Unis, se fera par téléconférence.

Sans parler des reports en cascade des grands rendez-vous sportifs et des matchs de football joués à huis clos.

Le Covid-19 a tué dans le monde 4 281 personnes pour 118 554 cas de contamination, selon des chiffres officiels compilés par l’AFP mercredi à 09H00 GMT. La Chine (hors Hong Kong et Macao) a à elle seule recensé 80 778 personnes atteintes dont 3 158 sont mortes. L’Iran compte désormais 8 042 cas et 291 décès, la Corée du Sud 7 755 cas et 54 morts, le Qatar 238 nouveaux cas.

La Belgique, l’Indonésie, la Suède, l’Albanie, l’Irlande et la Bulgarie ont annoncé de premiers morts.

Aux Etats-Unis, qui comptent 1 001 cas et 28 décès, selon l’université Johns Hopkins, la Garde nationale va être déployée à New Rochelle, en banlieue nord de New York, dans une « zone de confinement », le principal foyer du coronavirus de la région.

La France (1 784 cas, 33 décès) accélère de son côté les préparatifs dans la perspective d’un pic de l’épidémie, sur laquelle le président Emmanuel Macron s’exprimera jeudi.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom