Des grands clubs de foot à la présidence du Liberia, les vies de George Weah

Celui qui succédera le 22 janvier à Ellen Johnson Sirleaf à la tête du Liberia fût, dans les années 1990, l'attaquant star de Monaco, du PSG et de l'AC Milan.

Enfant des bidonvilles de Monrovia devenu star planétaire du foot dans les années 1990, George Weah a réalisé, à 51 ans, le rêve de sa seconde vie en devenant jeudi 28 décembre président du Liberia, pays traumatisé par la guerre civile, qu’il entend réconcilier avec lui-même.

Seul Africain à avoir remporté le Ballon d’or, en 1995, Weah était largement absent du pays pendant la guerre civile qui a fait quelque 250 000 morts entre 1989 et 2003. Entré en politique à la fin du conflit, il avait été battu au second tour de la présidentielle de 2005 par Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d’État en Afrique, puis comme candidat à la vice-présidence en 2011. Son parti criera alors en vain à la fraude.

Cette fois, alors que son adversaire Joseph Boakai a multiplié les procédures pour dénoncer les « fraudes et irrégularités » ayant selon lui entaché le premier tour, « Mister George » a appelé ses partisans à la patience et au calme.

France24

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom