Diffamation, diabolisation politique…Ahmed Khalifa Niasse, votre contribution frôle le ridicule (Par Ibrahima Dieng)

La récente contribution d’Ahmed Khalifa Niasse, qualifiant de salafiste et/ou de Wahhabite le candidat à la présidentielle, Ousmane Sonko, frôle le ridicule.

Le guide religieux qui prétend éviter le « Sankou » pour le Sénégal est en train de nourrir une polémique qui peut plonger le pays dans un gouffre sans fond. La question de l’appartenance religieuse est un sujet déplacé qui ne mérite nullement d’être soulevé dans une démocratie comme le Sénégal.

Il n’y a rien qui confirme la véracité de sa déclaration ou de son accusation à l’encontre du citoyen Ousmane Sonko. On se demandera de savoir si les arguments  de Khalifa Niasse n’ont pas des soubassements politiques.

Même si Sonko était salafiste et ou wahhabite, cela revient de son droit le plus légitime de choisir la voie qui lui convient le mieux en Islam. De plus, comment cela se fait-il qu’il soit le seul et même candidat à être interrogé sur ses croyances religieuses ? A moins qu’il ne représente une menace pour le régime. S’il advenait que cela soit le cas, pourquoi Sonko dérangerait-il ? N’est-ce pas une mauvaise idée d’utiliser la carte religieuse pour écarter un adversaire politique ?

Ahmed Khalifa Niasse, en voulant s’attaquer à Sonko, s’en est pris à des pratiques propres à la tradition du prophète et même à l’Islam. D’abord, tout le monde sait qu’en Islam l’homme doit se laisser pousser la barbe, même s’il est recommandé de le tailler de temps à autre. Ensuite, en tant que guide religieux Ahmed Khalifa Niasse n’a pas à critiquer un homme qui enjoint ses épouses à se vêtir conformément aux recommandations du Coran et de la sounnah.

Bref, les affirmations de Ahmed Khalifa Niasse, en plus d’être aux antipodes de l’objectivité, ressemblent plus à une diffamation voire une tentative  de déstabilisation politique du candidat Sonko. Sachant qu’en politique on ne fait rien sans rien, Ahmed Khalifa serait-il de connivence avec le régime ou aurait-il des profits à tirer en décrédibilisant Ousmane Sonko ? Ces interrogations méritent réflexion.

Ousmane Sonko avec tout ce qu’on peut lui reprocher ne s’est jamais attaqué à l’appartenance religieuse de qui que ce soit, encore moins de Ahmed Khalifa Niasse. Pourtant, certaine opinion prêterait à Ahmed Khalifa Niasse d’appartenir à l’obédience Chiite. Et nulle ne s’est donnée la peine de lui demander une quelconque explication alors qu’il a occupé de haute fonction dans l’Etat. Si aujourd’hui A. Khalifa Niasse accuse Ousmane Sonko d’être la porte ouverte de Daesh ou de Boko Haram, alors qu’est ce qui empêchera de penser qu’Ahmed Khalifa Niasse puisse en être autant pour le Hezbollah ?

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom