Donald Trump aurait poussé son avocat à mentir devant le Congrès et risque la destitution

Michael Cohen a assuré avoir menti au Congrès à la demande de Trump. Si avérée, cette faute grave pourrait déclencher une procédure d'impeachment.

Donald Trump fait face ce vendredi à de nouvelles accusations, parmi les « plus graves » à son encontre selon l’opposition démocrate : le président aurait demandé à son ancien avocat de mentir au Congrès, dans un nouvel épisode du dossier russe qui empoisonne déjà sa présidence.

Résumons (et ça devient de plus en plus difficile) : l’ancien avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a affirmé ce mercredi avoir payé une société pour manipuler les résultats d’un sondageen ligne en faveur de Donald Trump pendant la campagne présidentielle de 2016, « sur ordre et pour le seul bénéfice » du locataire de la Maison Blanche ; l’actuel avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, qui niait jusqu’ici qu’il y ait pu avoir la moindre collusion entre la Russie et l’équipe de campagne du futur président américain, a affirmé ce jeudi que si collusion il y a eu, Donald Trump n’a jamais été au courant ; et ce jeudi soir, le site d’information BuzzFeed News a révélé, en s’appuyant sur deux sources policières fédérales anonymes, que Donald Trump aurait demandé à son ancien avocat Michael Cohen de mentir lors de son audition au Congrès en 2017 à propos de discussions sur un projet immobilier en Russie.

L’accusation est grave. Selon BuzzFeed, il s’agit là du premier exemple de Trump demandant à un subordonné de mentir directement sur ses affaires avec la Russie.

« Trump doit démissionner ou être destitué »

Immédiatement, les démocrates ont réagi.

« Ces informations selon lesquelles le président des États-Unis aurait pu pousser au parjure devant une de nos commissions […] sont l’une des plus graves à ce jour. Nous ferons le nécessaire pour déterminer la vérité », a tweeté Adam Schiff, président démocrate de la commission du renseignement de la Chambre des représentants.

« Si cet article sur Trump qui pousse au faux témoignage est confirmé, alors Trump a commis un délit grave et doit démissionner ou être destitué », a estimé pour sa part le sénateur démocrate Jeff Merkley.

Michael Cohen, qui a pris l’habitude de confirmer ou infirmer sur Twitter les informations de presse le concernant, n’a toujours pas réagi.

Son avocat, Lanny Davis, a fait savoir dans un communiqué qu’il ne répondrait à aucune question sur ce sujet.

Donald Trump a, lui, laconiquement répondu en tweetant vendredi matin que Michael Cohen « mentait pour réduire sa peine de prison ».

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom