En France, voici le salaire des enseignants au primaire et au collège … Et au Sénégal ?

Si un rattrapage s’observe en fin de carrière, les salaires des enseignants français étaient, en 2018, en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE, révèle le rapport annuel «Regards sur l’éducation», publié ce mardi.

En début de carrière, le salaire des professeurs français est de 7 % inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE, détaille le rapport. Les enseignants français gagnent près de 28.000 euros (bruts) par an dans le primaire soit 1.530.666 FCFA par mois, contre 29.900 euros pour la moyenne des pays de l’OCDE soit 1.634.530 FCFA par mois.

L’écart moins creusé après 15 ans d’ancienneté

Les profs de lycée français en début de carrière gagnent, eux, 29.400 euros (21.269.488 FCFA) par an, contre 32.423 euros (21.269.488 FCFA) pour la moyenne des pays de l’OCDE. L’écart se creuse ensuite, en milieu de carrière : par exemple, après 15 ans d’ancienneté, un prof de collège gagne en France 35.550 euros (23.320.800 FCFA), contre 43.107 euros (28278192 FCFA) pour la moyenne de l’OCDE.

Les profs de lycée français en début de carrière gagnent, eux, 29.400 euros (19.286.400 FCFA), contre 32.423 euros (21.269.488 FCFA) pour la moyenne des pays de l’OCDE.

Tous niveaux confondus, les enseignants français gagnent 22% de moins que la moyenne des pays développés en milieu de carrière. Puis l’écart se resserre fortement en fin de carrière, selon l’OCDE, puisque les salaires français sont inférieurs de seulement 2% à la moyenne.

« On parle souvent des salaires enseignants dans leur globalité, alors qu’il y a de grosses différences », a expliqué Eric Charbonnier, expert éducation de l’OCDE lors d’une conférence de presse.

Les profs du secondaire sont mieux payés que dans le primaire car « ils sont en moyenne plus âgés, plus souvent agrégés, ont davantage l’opportunité de faire des heures supplémentaires ou d’avoir accès à des primes », a-t-il développé.

Qu’en est il des enseignants au Sénégal ?

Au Sénégal malgré une hausse en 2013 sur le montant payé mensuellement aux professeurs vacataires de l’enseignement moyen et du secondaire qui est passé de 110.000 francs CFA à un salaire de 150.000 francs CFA  par mois, le salaire annuel n’égale même pas ce que touche un enseignant français sur une année. 

Même si les enseignants du collège peuvent toucher jusqu’à 350.000 CFA, cette somme ne représente rien comparée à la moyenne des salaires dans l’OCDE.

Ce qui explique à suffisance qu’au Sénégal, les perturbations dans le secteur de l’éducation ont toujours un soubassement pécuniaire. 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom