En voulant prouver que la Terre est plate, Michael Hughes meurt dans sa fusée artisanale

Michael Hughes, alias « Mad Mike », s’était donné pour objectif de prouver que la Terre était « plate comme un frisbee ». L’Américain de 64 ans est mort samedi 22 février dans le désert californien à bord de sa fusée à vapeur, qui s’est écrasée au sol quelques instants après le décollage.

L’autodidacte de 64 ans voulait se rapprocher le plus possible de la ligne de Karman, limite entre l’atmosphère terrestre et l’espace. Il s’est écrasé peu de temps après le décollage de son engin dans le désert californien.

« Michael ‘Mad Mike’ Hughes est décédé tragiquement (samedi) lors d’une tentative de lancement de sa fusée. Nos pensées et nos prières vont à sa famille et à ses amis pendant cette période difficile. C’était toujours son rêve de faire ce lancement et Science Channel était là pour raconter son voyage », a tweeté la chaîne du groupe Discovery, en hommage à l’ancien chauffeur de limousine entré au Guinness Records en 2002 pour le plus long saut au volant d’une limousine avec une distance de 31,39 m.

Les parachutes éjectés au décollage

Avec l’aide de son partenaire Waldo Stakes, il tentait d’atteindre une altitude de 5000 pieds (1525 m) à bord de son engin de fabrication artisanale. L’accident mortel a été filmé au cours du tournage d’une nouvelle émission télévisée « Homemade Astronauts », diffusée sur Science Channel, qui devait suivre des fabricants amateurs de fusées. Dans la séquence captée et diffusée sur Twitter par le journaliste Justin Chapman, témoin de la scène, on peut voir les parachutes être déployés trop tôt, juste après le décollage. Ce qui a semble-t-il été fatal à Mike Hughes, qui a atterri brutalement quelques instants après. La fusée pourrait avoir frotté sur la rampe de lancement, endommageant les parachutes qui y étaient attachés.

Atteindre un jour la ligne de Karman

Ces dernières années, cet adhérent convaincu de la théorie de la “Terre plate” avait déjà multiplié les lancements de ce type. En 2018, il s’était élevé à près de 600 mètres de hauteur dans un engin artisanal, avant de revenir tant bien que mal sur Terre avec un vilain tassement vertébral. 

Mais cela ne l’avait pas empêché de vouloir recommencer au plus vite, afin de perfectionner son appareil. L’objectif final de Mad Mike était de parvenir un jour à s’élever à plus de 100 kilomètres sur sol, c’est-à-dire là où l’atmosphère terrestre et l’espace se rejoignent. Il comptait y faire la démonstration du fait que notre planète est plate. 

Comme le rapporte notamment Space.com, “The Science Channel” filmait à cette occasion un documentaire sur les astronautes faits maison, qui tentent d’atteindre cette fameuse limite baptisée ligne de Karman. Deux autres équipes d’inventeurs sont mises en avant dans cette série documentaire. 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom