Erreur sur la convocation Keïta Diao Baldé : grosse polémique à la Fédération de football

Mécontente des dysfonctionnements dans son administration, la Fédération sénégalaise de football (FSF) va sévir. Un coup de balai interviendra lundi à l’occasion de la réunion du Comité exécutif.

Pour envoyer les dernières convocations aux 23 joueurs retenus par Aliou Cissé en prélude au match Guinée équatoriale-Sénégal du samedi 16 novembre dernier, la Fédération sénégalaise de football (FSF) s’était trompée en jetant celle de Keita Baldé à la mauvaise adresse email de l’inter milan.

Cette bévue a eu des conséquences fâcheuses puisque le club italien n’a pas libéré son joueur pour n’avoir pas reçu de convocation officielle comme l’exige le règlement de la FIFA. Cette affaire révélée par Record a occasionné des commentaires et la presse nationale et étrangère en a fait son chou gras.

Des têtes vont tomber

Très embarrassée par cette situation et consciente que son administration est l’un de ses talons d’Achille, l’instance faîtière du football national compte réorganiser celle-ci. C’est hier vendredi qu’elle devait s’y atteler, en comité exécutif. Mais, ce conclave a été renvoyé à lundi, en raison des réunions du comité local d’organisation de la cérémonie des CAF Awards prévues hier vendredi et ce samedi.

Toutefois, cette affaire inscrite au point 4 de l’ordre du jour de la réunion du lundi, des propositions seront faites. Et, selon toute vraisemblance, le cas Keita Baldé ne passera pas sous silence. Me Augustin Senghor (photo) et ses collaborateurs, qui ont très mal pris cette défaillance au niveau de l’administration fédérale, ne comptent pas fermer les yeux.

Surtout que ces dysfonctionnements auraient été notés depuis plusieurs mois. Et, certainement des mesures seront prises afin que cesse ce genre de négligences qui jettent l’opprobre et la risée sur la respectabilité de la FSF. Ils auraient déjà identifiés des têtes à couper. Les retraités dans le viseur.

Les retraités dans le viseur

Justement, dans cette administration fédérale, des grincements de dents sont souvent perceptibles. La situation contractuelle de certains agents pose problème. C’est le cas du poumon central de l’instance. Le Secrétaire général Victor Ciss ou son adjoint Moussa Fall seraient à la retraite depuis des lustres.

Et, pour certains fédéraux, il est temps d’apporter des changements. Et, le comité exécutif de lundi sera l’occasion d’aborder le cas de ces responsables de l’administration fédérale. Mais pas qu’eux. En effet, d’après nos informations, il y a aussi le Directeur technique national, Mayacine Mar qui, depuis quelque temps, est admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite au niveau de l’administration sénégalaise. Et tout technicien qu’il est, il serait également concerné par le coup de balai.

 

Source : Record

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom