Espagne : une mère de famille se suicide après la diffusion dans son entreprise d’une vidéo intime

La vidéo à caractère sexuel a été massivement relayée par l’intermédiaire du réseau WhatsApp au sein de l’entreprise où travaillait la jeune femme.

Verónica avait 32 ans. Cette mère de deux enfants a mis fin à ses jours le 25 mai à Madrid après qu’une vidéo d’elle à caractère sexuel a été partagée au sein de son lieu de travail. L’entreprise est accusée d’avoir fermé les yeux sur cette situation.
La séquence pornographique avait été filmée cinq ans auparavant. Selon « Espejo Público», émission de la chaîne espagnole Antena 3, elle a été massivement diffusée parmi les 2 500 salariés de l’entreprise Iveco, société de poids lourds dans laquelle travaillait Verónica, après avoir été postée sur un groupe WhatsApp auquel 20 salariés avaient accès.
La vidéo s’est répandue « comme une traînée de poudre », explique une collègue de Verónica, avant d’arriver sous les yeux de son mari. La jeune femme s’est suicidée le lendemain.
Face aux bruits de couloir et aux regards sur son lieu de travail, Verónica avait évoqué sa situation aux ressources humaines et à la direction : on lui avait opposé que cette affaire relevait du privé et que l’entreprise ne pouvait intervenir. En proie à des crises d’angoisse et à une intense pression, la jeune femme avait alors dû quitter son poste.
Interrogée par La Sexta, une collègue considère que « chacun a une part de responsabilité » dans ce drame, y compris Iveco, « qui avait connaissance de cela et qui n’a rien fait pour arrêter les choses ».


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom