ETATS-UNIS : Après son divorce, le petit fils de Léopold Sédar Senghor risque de perdre sa nationalité américaine et ses entreprises

Le petit fils de Senghor risque de perdre son restaurant qu’il a acheté l’année dernière. En effet le quotidien les Echos, avait relevé les bisbilles qu’avaient connues Marco Senghor au pays de l’oncle Sam, après qu’une enquête a été ouverte sur la manière dont il a obtenu la nationalité américaine. Ainsi les autorités américaine ont décidé de la fermeture du restaurant, que ce dernier a acquis, il y a moins d’un an.

Sur c il s’apprête à vendre l’immeuble de Mission District qu’il a finalement acheté l’année dernière et, si nécessaire, à quitter le pays. Marco Senghor a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de quitter le pays à court terme et il compte utiliser la vente de baobab pour payer les frais de justice. Installé depuis 20 ans aux USA, Marco Senghor a été ciblé par la justice juste après son divorce. Senghor a été arrêté l’été dernier par des autorités fédérales qui affirmaient qu’il a obtenu illégalement la citoyenneté.

Le propriétaire de l’entreprise a plaidé non coupable et a été libéré, précisant, qu’il .tait à l’époque déterminé à combattre les accusations et à protéger ses entreprises. Senghor a obtenu la nationalité américaine par le mariage, il a divorcé depuis et les poursuites à son encontre semble remettre en question la légitimité de cette union, informe le journal.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom