Etats-Unis : Il enlève sa belle-fille de 12 ans, la viole pendant 19 ans et fait 9 enfants avec elle

Henri Piette, 65 ans, a comparu la semaine dernière devant une cour de justice aux Etats-Unis pour avoir kidnappé, séquestré et violé sa belle-fille et pour avoir fait 9 enfants avec elle.

Un homme originaire d’Oklahoma qui avait enlevé sa belle-fille alors qu’elle était âgée de 12 ans et l’a emmenée au Mexique, où il a eu avec elle neuf enfants, a été condamné à la prison à vie à la prison fédérale. 

Henri Piette, 65 ans, a été condamné à perpétuité jeudi pour enlèvement et à 360 mois et 30 jours supplémentaires pour exil avec l’intention de se livrer à des actes sexuels avec un mineur.  

Henri Piette, 65 ans, a été condamné à la prison à vie jeudi pour avoir kidnappé sa belle-fille, Rosalynn McGinnis.

Il a également été condamné à payer une amende de 50 000 $ et 50 067 $ en dédommagement à sa victime, Rosalynn McGinnis.  

Les noms des victimes de crimes sexuels ne sont généralement pas dévoilés, mais McGinnis, que Piette dit avoir épousé, a rendu public son histoire peu de temps avant son arrestation.

Piette a été arrêté au Mexique en septembre 2017, un an après que sa belle-fille, Rosalynn McGinnis, devenue son épouse s’est évadée et a contacté la police. En 1997, il l’a enlevée de son école de l’Oklahoma en représailles contre sa mère, avec qui il était alors en couple. 

Il l’a emmenée au Mexique où McGinnis, maintenant âgé de 33 ans, a dit qu’il l’avait forcée à «l’épouser». Le couple a eu neuf enfants et vivait ensemble dans une tente sale, non détectée par les autorités américaines pendant des années. 

En 2016, McGinnis – avec l’aide d’un mystérieux couple – s’est enfui avec huit des neuf enfants et a demandé l’aide d’une ambassade américaine. 

Piette a été reconnu coupable d’enlèvement en 2019. Il nie les actes répréhensibles. 

McGinnis prétend que la violence de Piette a commencé quand elle avait 10 ans et qu’il vivait toujours dans leur maison familiale à Waggoner. Selon une plainte déposé auprès d’un tribunal fédéral, il l’a violée pour la première fois à l’âge de 10 ans.

Les procureurs ont fait valoir qu’au cours des deux décennies suivantes, Piette l’a violée à plusieurs reprises et lui a infligé des violences physiques et émotionnelles. 

Lorsqu’il a finalement été arrêté, Piette a déclaré que leur sexe avait été consensuel.  “La plupart de ses allégations sont des mensonges”, a-t-il déclaré à Fox23 News .  

«Quatre-vingt-dix-neuf pour cent sont des mensonges. Je dis la vérité.

«Je n’ai jamais violé d’enfants. J’ai fait l’amour à ma femme. Nous étions mariés »


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom