ETATS UNIS : Le dernier mensonge de Trump discrédité par plusieurs anciens présidents américains

Vendredi après-midi, Donald Trump a organisé une conférence de presse à la Maison Blanche, principalement axée sur son projet de mur à la frontière avec le Mexique. Le président a alimenté une nouvelle polémique en affirmant que ça devait être érigé par ses prédécesseurs qui ne l’ont pas fait. 

“Cela aurait dû être fait par les présidents qui m’ont précédé et ils le savent tous”, a déclaré le républicain . “Certains d’entre eux m’ont dit que nous aurions dû le faire.”

À un certain niveau, l’argument a quelque chose d’intéressant: Trump reconnaît probablement le scepticisme qui entoure son idée impopulaire, mais s’il peut convaincre les gens que d’autres présidents sont d’accord avec lui, cela pourrait aider à élargir le soutien.

Le problème, bien sûr, était que Trump mentait effrontément, décrivant à nouveau des conversations privées qui ne se déroulaient que dans son imagination. Politico a  rapporté ce week-end:

Lorsqu’on lui a demandé si Clinton avait dit à Trump qu’il aurait dû construire un mur de frontière, le porte-parole de Clinton, Angel Urena, a déclaré: «Il ne l’a pas fait. En fait, ils n’ont pas parlé depuis l’inauguration. “

Le porte-parole de Bush, Freddy Ford, a également déclaré que les deux hommes n’avaient pas discuté de la question. Et Obama, pour sa part, n’a pas parlé avec Trump depuis son investiture, à l’exception d’un bref échange lors des funérailles de George HW Bush à Washington, DC

Obama a constamment critiqué la promesse de Trump de construire un mur à la frontière.

Hier, un porte-parole d’Obama a explicitement rejeté les allégations de Trump. Peu après, l’ancien président Jimmy Carter a déclaré dans un communiqué: “Je n’ai pas discuté du mur à la frontière avec le président Trump et je ne le soutiens pas sur cette question”.

À ce stade, certains d’entre vous pensent que c’est probablement: « Choquant. Trump a été surpris en train de mentir ? Ce doit être un jour qui se termine par «y». »Dans ce cas, cependant, je pense que cela va un peu plus loin.

Tous les jours, les faits contredisent les mensonges du président actuel, mais ce dernier exemple est unique : quatre anciens présidents ont affirmé de manière indépendante n’avoir pas discuté avec Trump sur son mûr.

De plus, Trump devrait probablement comprendre cette morale. Lorsqu’il décrit publiquement des conversations inventées – ce qu’il fait avec une fréquence alarmante – il doit éviter de faire référence à des personnes vivantes qui peuvent démentir ses absurdités. Il est impossible de prouver avec certitude que toutes ces personnes sont fictives, ce qui crée un havre de paix rhétorique pour le républicain.