Explosion à Beyrouth – La maison de Carlos Ghosn “complètement détruite”

La résidence dans laquelle s’est réfugié l’ancien PDG de Renault et Nissan, Carlos Ghosn, aurait été sérieusement endommagée dans l’explosion survenue sur le port de Beyrouth ce mercredi soir selon les propos de sa femme Carole. 

La maison de Carlos Ghosn à Beyrouth, au Liban, a été détruite après l’explosion dans la zone portuaire de la capitale. Selon le journal brésilien “O Estado de S. Paulo“, c’est la femme de Carlos Ghosn, Carole, qui a donné cette information indiquant aussi que la famille allait bien.

La maison où Carlos Ghosn, ancien président de l’alliance Renault-Nissan, qui s’est réfugié à Beyrouth après avoir fui la justice japonaise en décembre, a été détruite par l’explosion survenue mardi 4 dans la capitale du Liban. «Nous allons tous bien, mais la maison est détruite», a déclaré à Estadão la femme de Carlos, Carole Ghosn. “Tout Beyrouth est détruit.”

La maison rose de style colonial, connue dans le monde entier comme le lieu de rencontre des journalistes qui sont allés couvrir la première interview de Ghosn après son arrivée au Liban, se trouve dans un quartier de la classe moyenne supérieure de Beyrouth, à environ 5 kilomètres du port de la ville, un quartier revitalisé qui compte également plusieurs restaurants de luxe et hôtels internationaux. Malgré la distance, il a subi des dommages liés à l’explosion.

Carlos Ghosn est devenu la principale attraction du Liban en janvier 2020, donnant son premier entretien après avoir fui le Japon, où il a été accusé de fraude par Nissan. Il a été arrêté fin 2018 à son arrivée d’un voyage international. Il a passé quelques mois dans un centre de détention et s’est échappé de l’assignation à résidence à Tokyo en décembre de l’année dernière.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom