FATOUMATA GASSAMA FSD/BJ : «Nous ne dialoguerons pas tant que Khalifa Sall est en prison»

«Aujourd’hui, on nous a appelés à des concertations, mais pour le moment, on nous sort un chronogramme où nous sommes censés discuter du discours du ministre de l’Intérieur. Et vraiment, nous ne sommes là pour discuter de ça», a clamé  l’urgent n’est pas discuter de futilités car, indique-t-elle, «nous avons des préoccupations à mettre sur la table et nous voulons qu’il ait le temps et la patience de nous écouter pour qu’on puisse faire de vraies concertations. L’autorité a fait appel au dirigisme en lieu et place de concertations où les préoccupations de tous les partis seront prises en compte», a déploré Fatoumata Gassama, madame Fall du Fsd/Bj.

Avant de poursuivre : «la formule adoptée n’est pas des meilleures pour prétendre aboutir à quelque chose de positif. C’est en ce sens que j’ai clairement signifié au ministre de l’Intérieur envoyé par Macky Sall que «si vous voulez un dialogue sincère avec l’opposition, il faut libérer le député Khalifa Sall, notre tête de liste aux dernières élections législatives, parce qu’il  bénéficie de l’immunité parlementaire».

En ce qui concerne la participation du Fsd/Bj au dialogue national alors que les autres partis de la coalition Manko ont boycotté la rencontre, elle explique que «cela a été décidé par le secrétariat national du parti et cela n’entache en rien sa participation à la coalition dirigée par Khalifa Sall.

«Il fallait venir écouter pour après, pouvoir dire ses vérités au ministre de Macky Sall», dit-elle.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom