FAUX BILLETS : Et si Thione Seck prenait le peuple Sénégalais pour amnésique …

Thione Seck, musicien sénégalais, leader du groupe Ram Dan, a fait hier, une sortie pour s’expliquer sur divers sujets les concernant lui et son fils Wally Seck. L’histoire des faux billets qui lui a valu un séjour carcéral de 8 mois lui est resté au travers de la gorge. Et il a tenté d’expliquer son problème par le résultat d’un complot ourdi contre sa personne.

Aujourd’hui âgé de 63 ans, le chanteur est revenu sur cette affaire pour montrer que malgré tout ce qui lui est arrivé, il tient encore la tête hors de l’eau.

« On m’avait fait une proposition tellement alléchante que je suis certain qu’aucune personne ambitieuse n’aurait déclinée. C’était 105 concerts en Europe. Le plan était tellement nickel que j’y croyais. On a eu des pourparlers pendant presque 4 semaines. On m’a dit qu’un de leurs membres allait m’apporter l’avance. J’y avais cru. Je les attendais. C’est plus tard que j’ai compris que c’était de l’arnaque. On m’a volé mes 85 millions. C’est durant ce temps que j’ai compris beaucoup de choses. J’ignore celui qui se cache derrière ce coup. Et si c’était pour me détruire, ils ont perdu. On m’a arrêté et détenu. Mais ils ne peuvent me priver de mes idées. Je suis toujours artiste et j’ai les moyens de le demeurer encore. C’est ce que je voulais leur prouver, à travers ce projet et cette ouverture aux autres collègues des autres pays », a dit l’artiste musicien.

Qui ne se souvient pas encore des détails de l’affaire des faux billets ?

Le 29 mai 2015, l’affaire démarre dans les colonnes des journaux, puis se répand aussitôt sur les télés et radios. Le célèbre chanteur à la voix d’or a été placé en garde à vue par la section de recherche de la gendarmerie de Colobane, à Dakar, en attendant d’être déféré au parquet. Soupçonné d’être au cœur d’un gigantesque trafic de faux billets, il était filé depuis plusieurs jours, ainsi que ses complices présumés.

Des sommes colossales, mais des chiffres incohérents

Manifestement alimentés par les enquêteurs, les journaux livrent des chiffres à couper le souffle :

  • Selon EnQuête, plus de 40 paquets en billets verts avaient été découverts au domicile du célèbre chanteur sis à Ouest Foire. A en croire le journal, 33 millions de francs Cfa avait été dénombrés en bonnes devises, alors que 43 millions de francs Cfa étaient tous en faux billets.
  • Le Quotidien de Cheikh Mbacké Guissé révèlait avançait une somme de 38 milliards de francs Cfa (en euros et dollars) retrouvés chez Thione Seck par les hommes du Commandant Issa Diack.
  • Et pour L’Observateur, il estime l’argent découvert chez Ballago à 20 millions de francs en bonne devise et 40 milliards qui étaient des faux billets.
  • Quant à Le Témoin, il fait savoir que la somme retrouvée avec le musicien avoisinait les 100 milliards de francs Cfa.

Une source renseigne que c’est un ressortissant ivoirien longtemps filé par la gendarmerie qui aurait conduit les enquêteurs chez le leader du Ram Daan.

Des concerts à 100 millions d’euros

Les avocats du chanteur ont beau souligner les incohérences du procès-verbal de perquisition, leur voix reste inaudible. Quant à Thione Seck, après s’être muré dans le silence, il livre une version qui n’incite pas à la confiance. Quinze jours plus tôt, affirme-t-il, un imprésario gambien basé en Suède lui aurait fait miroiter une série de concerts en Europe, avec à la clé un cachet faramineux : 100 millions d’euros pour cent dates !

Comme convenu, l’un des émissaires du Gambien, un certain Joachim Cissé, serait donc venu lui déposer un acompte de 50 % sur ce trésor pharaonique, que la star a négligemment conservé ensuite dans un coin.

Au second jour de sa garde à vue, face à l’incrédulité des pandores, « Papa Thione » retrouve progressivement la mémoire. Il affirme cette fois que quelques jours après lui avoir livré les 50 millions d’euros, Joachim Cissé serait revenu lui emprunter 85 millions de F CFA – une somme que, curieusement, Thione Seck ne puise pas dans la fameuse sacoche censée renfermer des euros, mais lui donne sous forme de vrais francs CFA.

Quid d »un fameux « maraboutage » dont il serait victime

Au second jour de sa garde à vue, face à l’incrédulité des pandores, « Papa Thione » retrouve progressivement la mémoire. Il affirme cette fois que quelques jours après lui avoir livré les 50 millions d’euros, Joachim Cissé serait revenu lui emprunter 85 millions de F CFA – une somme que, curieusement, Thione Seck ne puise pas dans la fameuse sacoche censée renfermer des euros, mais lui donne sous forme de vrais francs CFA.

À ce moment de son récit, le chanteur laisse entendre qu’il a probablement été victime d’un maraboutage : « Au moment où je remettais l’argent, je n’étais pas moi-même », assure-t-il aux gendarmes. Et de clamer qu’en dépit des apparences il est la véritable victime de cette affaire rocambolesque.

Coût de théâtre : des paquets de « Kleenex » à la place des faux billets

Au bout de huit mois, Thione Seck bénéficie d’une remise en liberté sous contrôle judiciaire. Mais toujours pas d’ouverture des scellés à l’horizon. Il faudra attendre le mois d’avril 2017 pour que cette opération cruciale advienne enfin.

Les versions des avocats des deux personnes poursuivies dans l’affaire de faux billets découverts chez le chanteur Thione Seck révèlent des incongruités. En effet si pour Me Ousmane Séye, l’ouverture des scellés ordonnés par le juge n’a rien donné à part quelques billets verts et des mouchoirs Kleenex.

C’est tout le contraire de Me Ibrahima Mbengue avocat de Aladji Djité qui soutient avoir vu quelques faux billets.

Ainsi si on en croit, Me Séye cette affaire tourne à l’avantage du leader du Raam Daan même si, l’avocat précise que le juge n’a pas amené tout l’argent, seulement on leur a juste montré de faux paquets de faux billets, des mouchoirs kleenex, deux (2) billets authentiques de 100 euros du papier de couleur verte, de faux billets d’euros et des dollars.

Des incongruités qui pousse l’avocat de Thione Seck a demandé la désignation d’un expert pour voir  la quantité de mouchoirs  dans les paquettes.

De son côté, l’artiste continue de crier au complot, un complot destiné à le salir et à le déshonorer comme le montre l’instruction.

Autant de raison qui pousse l’avocat à porte plainte contre X. Pour Me Sèye, il est temps que la justice intruise dans le sens d’arrêter les escrocs qui ont fomenté ce coups », estime Me Séye l’As.

Libre comme l’air, il déroule son nouveau … projet

Comme si de rien n’était, Papa Thione, en conférence de presse expose son projet. Il en a fait la présentation devant la presse : lancer 8 albums dans lesquels prendront part 329 artistes de la sous-région. La rencontre avec la presse s’est passée à l’aune du bouclage de son projet qui dit-il, est « inédit ». « Nous sommes en phase de mixage. 329 artistes ont déjà posé leur voix. Au Mali, je n’ai pu prendre que 4 artistes. Il me reste 16 artistes maliens. Et dans chaque pays membre de la Cedeao, j’ai ciblé 20 artistes qui devraient participer à ce projet ».

Comme quoi le peuple tout entier est AMNESIQUE !

 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom