Festival itinérant du cinéma Afrikabok : La 4ème édition débute ses projections à Sokone

C’est par la commune de Sokone que les organisateurs du festival itinérant du cinéma Afrikabok ont entamé, la semaine dernière, leur périple de projections dans la région naturelle du Sine et Saloum.

La séance d’ouverture du Festival itinérant de cinéma Afrikabok s’est déroulée, la semaine dernière, au quai de pêche de Sokone, en présence de plusieurs personnalités dont le directeur de la Cinématographie, le maire de la ville et le directeur du centre d’interprétation de Toubacouta, ainsi qu’un nombreux public. Sokone, un beau cadre pour les initiateurs du festival de dresser, à nouveau, l’écran gonflable, après l’édition précédente vécue le long du fleuve Sénégal.

La caravane, 4e édition du genre, va ainsi sillonner plusieurs localités des deux régions de Fatick et de Kaolack pour s’ouvrir, selon Bruno Ventura le principal promoteur, sur un monde transformé. « Nous allons proposer aux populations de cette région des films documentaires sur des personnalités de la culture sérère comme « Yandé Codou Sène », un film réalisé par Laurence Gavron et Angel Diabang, ainsi que « les Amazones du Delta du Saloum », réalisé par Adams Sie, sur l’environnement et les violences faites aux femmes, entre autres », a précisé le promoteur du festival.

Bruno Ventura a indiqué que le choix de l’itinérance de cette édition du Festival Afrikabok n’est donc pas fortuit, car il s’agit de parcourir ces territoires en y apportant des images animées. C’est bien, dit-il, pour mettre aussi en valeur les richesses culturelles de ces populations en conviant, à chaque escale, les détenteurs du patrimoine culturel à participer à la fête, à rassembler les villageois autour de leur patrimoine.

Ainsi, ajoute M. Ventura, « au travers d’un imaginaire partagé, le festival apportera des histoires d’ailleurs tout en célébrant la tradition d’ici. Ce, à travers l’implication de tous les opérateurs institutionnels et économiques intervenant dans cette région naturelle qui est particulièrement sollicitée, pour que les objectifs du festival soient atteints ».

Festival ludique
Par ailleurs, il est prévu d’apporter et véhiculer l’image animée aux populations qui en sont le plus souvent privées, en se basant sur les outils du cinéma itinérant, mobiliser et impliquer les populations, les publics, les artistes dans la réalisation d’actions participatives, où les différentes communautés sont invitées à fêter chaque escale de la tournée ensemble, autour des films d’abord et aussi grâce à la participation de griots, de danseuses, de conteurs, de troupes et d’ensembles traditionnels.

Autre particularité de ce cinéma itinérant, les séances de sensibilisation au droit à la nationalité, la fin de l’apatridie, la lutte contre la tuberculose. D’ailleurs, souligne Bruno Ventura, « pour ce qui est de la sensibilisation sur la lutte contre la tuberculose, le partenariat avec le ministère de la Santé tout au long du Festival illustre la vocation du festival à intervenir dans des actions ».

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, présent à Sokone, au moment du lancement du festival, a saisi l’occasion d’une séance de travail avec les organisateurs, pour encourager vivement le cinéma itinérant Afrikabok notamment, pour le travail déjà accompli à travers le Sénégal. Le ministre a ainsi promis un soutien total de son département pour la promotion du cinéma.

Programme :

SOKONE ( ouverture officielle  ), vendredi 3 novembre

Toubacouta, samedi 4 novembre

Karang, dimanche 5 novembre

Repos le lundi 6 novembre

Djilor, mardi 7 

Keur Dabo, mercredi 8

Repos le jeudi 9 

Kawone, vendredi 10

Keur Madiabel, samedi 11 

Repos dimanche 12

Tataguine, lundi 13

Palmarin, Mardi 14

île de Niodior, mercredi 15

Retour sur Dakar jeudi 16 novembre

Pikine (Eunic) Moussa Touré, vendredi 17 novembre

Fimela, clôture samedi 18 novembre

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom