Finale Coupe de France 2019: Rennes, vainqueur de la Coupe de France 48 ans après : Sarr, Niang et Diallo dans l’histoire

Le Stade de Rennes amenés par ses deux attaquants sénégalais a connu une saison aboutie malgré leur élimination en Europa League. Ils viennent d’être sacrés en finale de Coupe de France devant le grand Paris Saint-Germain.

 

Amené par ses deux attaquants sénégalais, Mbaye Niang et Ismaïla Sarr, le Stade de Rennes a été sacré samedi en finale de Coupe de France devant l’ogre parisien. Un succès historique pour les Bretons qui remportent le trophée… 48 ans après.Le Stade de Rennes défiait ce samedi en finale de Coupe de France, le Paris Saint-Germain de Neymar et de Mbappé. Titulaires au coup d’envoi, Ismaïla Sarr et Mbaye Niang ont porté les Bretons jusqu’à l’épreuve fatidique des tirs au but. Le mérite est d’autant plus grand pour les Bretons qui étaient menés au score (0-2) dès la demi-heure de jeu. Le premier but est un bijou : sur un corner parfait de Neymar, Dani Alves, seul à l’extérieur de la surface, délivre une superbe volée qui ne laisse aucune chance à Tomas Koubek (7e). Sur le deuxième but, Koubek ne peut rien : le lob de Neymar, après un contre express, est parfait (22e). On croyait les Rennais éreintés, mais non, pas du tout. Ils vont bénéficier d’une grâce sur la réduction du score contre son camp par Presnel Kimpembe (40e).Coup de théâtre en seconde mi-temps avec l’égalisation de Mexer à la 66e minute. Occasion pour les Rennais d’appliquer à la règle les consignes de leur jeune coach Julien Stéphane. Ce dernier a du mérite sur toute la saison qu’il a réussie avec ses poulains. Malgré le recul en championnat, peut-être dû à sa campagne européenne, le Stade de Rennes a en effet fait tomber des grands sur le chemin menant à Dame Coupe. L’autre international sénégalais du Stade de Rennes, Abdoulaye Diallo, qui a fait les frais de blessures répétées cette saison, n’est pas étranger à ce succès des siens. Avec ses compatriotes, Diallo aura réussi à écrire une belle page de l’histoire du club de la Bretagne.A l’arrivée, l’épreuve des tirs au but a été fatale aux Parisiens. Au bout d’une séance irrespirable, Christopher Nkunku a envoyé son tir en tribune et 30 000 Bretons déchaînés ont crié toute leur joie, leur bonheur et leur incrédulité de remporter enfin un trophée. A cet exercice des tirs au but, les deux internationaux sénégalais de Rennes, Mbaye Niang et Ismaïla Sarr, ont réussi leurs tentatives respectives, tandis que le troisième, Abdoulaye Diallo, était resté sur le banc. Deux heures plus tôt, le Stade de France était loin s’imaginer que la 101e finale de la Coupe de France se jouerait sur des détails face à l’ogre parisien, abonné aux succès. Au grand bonheur des Rennais qui retrouvent la Coupe de France… 48 ans après.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom