Football : N’Golo Kanté victime d’escroquerie de son agent de communication !

Le champion du monde a porté plainte contre son agent d’image, dont il souhaite se séparer depuis plus de deux ans sans succès, explique « L’Équipe ».

« Il est petit, il est gentil, il a bouffé Leo Messi, mais on sait que c’est un tricheur N’Golo Kanté. » Ce refrain a été repris à tue-tête par les fans et les joueurs de l’équipe de France l’été dernier quand les Bleus sont devenus champions du monde. Discret en dehors, mais omniprésent sur le terrain, le « petit » N’Golo Kanté a été élevé au rang de « mascotte » de cette équipe. Mais tout aussi « gentil » qu’il est, le milieu de terrain a décidé de durcir le ton dans une affaire qui l’oppose à son agent d’image, contre qui il a porté plainte pour « escroquerie » et « abus de confiance », selon les informations de L’Équipe.

Nouari Khiari, 52 ans, gérant d’une société spécialisée dans le conseil en communication et en relations publiques, a signé un contrat avec le milieu de terrain de Chelsea et des Bleus en juillet 2016. Mais un an plus tard, Kanté a souhaité mettre un terme à cette collaboration. En cause : des divergences entre les deux hommes. Khiari, originaire de Suresnes dans les Hauts-de-Seine comme l’international français, lui avait notamment proposé une collaboration avec un site de paris sportifs, ce qui ne colle pas vraiment avec l’image que souhaite renvoyer le principal intéressé. Kanté n’aurait pas non plus apprécié de voir l’agent d’image aller au-delà de ses prérogatives en lui proposant de participer à un possible transfert vers le Real Madrid en 2018.

300 000 euros supplémentaires proposés

Fin 2017, le joueur passé par Caen ou Leicester a versé 150 000 euros, en deux fois, à son agent d’image pour rompre son contrat. Ce dernier a empoché l’argent, mais a demandé une rallonge pour prendre définitivement ses distances avec Kanté. L’international français a proposé 150 000 euros supplémentaires en avril dernier, puis 300 000 euros en octobre. Deux propositions à chaque fois repoussées. Une « tentative de conciliation autour de la résiliation du contrat d’image liant les deux parties a été engagée, mais sans aboutir », confirme un intermédiaire au quotidien sportif.

Dans une impasse, Kanté a demandé à son conseiller sportif, Abdelkarim Douis, de prendre en charge ce dossier. Une rencontre entre le conseiller sportif et l’agent d’image a eu lieu à Londres en ce sens, mais n’a rien donné. Douis a même lui aussi porté plainte contre Khiari, pour « menaces de mort, violences volontaires et dénonciation calomnieuse », sans que L’Équipe ne donne plus de détails à ce sujet. Contacté par le quotidien sportif pour donner sa version des faits, l’agent d’image a « posé des conditions préalables » qui n’étaient « pas acceptables » pour répondre aux sollicitations et auxquelles L’Équipe n’a pas donné suite.

Kanté pas affecté

N’Golo Kanté ne s’est pas non plus exprimé publiquement concernant cette affaire, sauf si ce n’est pour défendre son conseiller sportif. « Je suis satisfait de la façon dont ma carrière se développe. Après, beaucoup de choses peuvent se dire. Mais je connais le rapport qui me lie à mon agent. Il a sa part de mérite dans ma réussite », clame dans L’Équipe celui qui avait fait parler de lui dans les médias il y a un an, alors que Mediapart avait révélé comment il avait décidé de ne pas être rémunéré par son club dans un paradis fiscal. Une information qui avait encore plus renforcé sa cote de popularité aux yeux du public. Toujours aussi précieux à Chelsea et en équipe de France, le joueur, buteur la semaine passée contre Manchester City en Premier League, ne semble en tout cas pas affecté sur le terrain par cette affaire. Reste à espérer qu’elle sera derrière lui ou qu’il restera tout aussi imperturbable dans quelques mois, quand les Bleus disputeront l’Euro.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom