FRANCE : 8% des filles des moins de 17 ans confrontées à des rapports sexuels forcés

L

Selon des chiffres de l’Agence Santé Publique France, révélés en exclusivité par Europe 1, 8% des filles entre 15 et 17 ans ont déjà été confrontées à des rapports sexuels forcés ou à des tentatives de rapport forcés. Le signe d’un problème avec la notion de consentement chez les jeunes, alertent les spécialistes.

Ces statistiques sont celles de l’Agence Santé Publique France, rattachée au ministère de la Santé, et révélées ce mardi par Europe 1.  Elles remettent sur la table la question du consentement sexuel chez les mineurs.

Dire non, « jusqu’à la dernière seconde »

« Les jeunes filles pensent souvent qu’elles ne peuvent plus dire non passé un certain moment, témoigne sur Europe 1 une gynécologue, le docteur Ghada Hatem. Notre travail consiste à leur dire qu’elles le peuvent, jusqu’à la dernière seconde ».

Pour rappel, la loi contre les violences sexistes et sexuelles votée en août n’avait finalement pas instauré de « présomption de non-consentement », qui aurait impliqué que toute pénétration sur un mineur de moins de 15 ans aurait automatiquement été considérée comme un viol.

Des podcasts pour réfléchir au consentement

C’est pourquoi Santé publique France lance la campagne « OK, pas OK » sur la question du consentement destinée aux adolescents. La campagne repose sur une série de podcasts réalisés par Delphine Dhilly, auteure d’un documentaire « sexe sans consentement » qui a été diffusé par France 2 dans l’émission infrarouge.

L’âge du premier rapport sexuel est de 17,6 ans pour les filles et de 17,0 pour les garçons

Quatre jeunes filles et un garçon y témoignent de leur expérience. Chaque podcast s’achève par un message rappelant l’importance de se parler et de s’écouter. Les podcasts se trouvent sur le site Onsexprime.fr (rubrique « Droits & Sexes ») de l’agence sanitaire dédié aux ados.

À ceci, s’ajoute une campagne à la radio, sur les plateformes audio (Spotify, Deezer, NRJ radio digitale, Fun radio) et les réseaux sociaux (Snapchat, Instagram, Facebook) pour inciter les adolescents à venir écouter ces témoignages.

D’après l’enquête, l’âge médian d’entrée dans la sexualité s’est stabilisé en France ces dix dernières années. L’âge du premier rapport sexuel est de 17,6 ans pour les filles et de 17,0 pour les garçons, sans différence notable selon le milieu social. Ces rapports sont protégés dans plus de 85% des cas par l’utilisation d’un préservatif.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom