FRANCE : Alexandre Benalla lâché par son avocat après le scandale du selfie

Me Laurent-Franck Liénard, chargé d’assurer la défense de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron pour les faits du 1er mai, a annoncé ce mercredi que sa mission s’arrêtait là. Le contexte est particulier puisque l’ancien chargé de mission de l’Élysée devait être entendu vendredi par les magistrats. Les nouveaux avocats d’Alexandre Benalla ont indiqué à LCI ce jeudi, que l’audition était reportée.

« En accord avec Monsieur Benalla j’ai décidé de quitter sa défense pour les faits du 1er mai », a posté Me Laurent-Franck Lienard sur sa page Facebook mercredi soir. « Je lui souhaite beaucoup de courage pour affronter la suite », a-t-il poursuivi. Une décision confirmée à 20 Minutes par l’ex-avocat d’Alexandre Benalla ce jeudi.

Premier interrogatoire sur le fond

Selon L’Express, Alexandre Benalla aurait sollicité les services du duo d’avocats Pierre Haïk et Jacqueline Laffont, qui assurait jusque-là la défense de Vincent Crase, inculpé dans la même affaire. Une défense nécessaire pour affronter les juges d’instruction vendredi : l’ex-collaborateur de Macron doit être interrogé pour la première fois sur le fond concernant les accusations de violences et d’ingérence dans l’action de la police le 1er mai à Paris.

En juillet, Le Monde avait publié des images montrant Alexandre Benalla et Vincent Crase, en train de rudoyer un couple sur la place de la Contrescarpe, lors d’un rassemblement de manifestants du 1er-Mai dans le quartier Latin. Depuis mardi, Benalla est visé par une deuxième enquête du parquet de Poitiers, après la publication d’un selfie avec une arme qu’il n’était peut-être pas autorisé à transporter.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom