FRANCE : le corps retrouvé à Gard pendu à un arbre identifié

Il s’agit bien d’Antoine Zoia  : ce mardi, le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, a confirmé que le corps découvert samedi, dans une forêt au nord de Clarensac, est bien celui de l’adolescent, disparu le 1er mars 2016 dans ce village.

C’est un chasseur qui a alerté les gendarmes​ de Calvisson samedi, « après avoir découvert des restes humains », a confié Eric Maurel. « C’est une zone particulièrement escarpée, avec une végétation très dense, note-t-il. Lorsque l’on se trouve sur les chemins, qui peuvent être empruntés par des joggeurs par exemple, il est impossible d’apercevoir la zone où a été découvert le corps. Il faut rentrer dans la végétation. »

Découvert dans une zone inaccessible

Samedi dernier vers 8h40, un chasseur avait découvert, dans une zone qualifiée de “particulièrement escarpée” recouverte d’une végétation dense et invisible depuis le chemin, d’abord des chaussures. Le chasseur avait ensuite découvert “le bas d’un corps à distance de l’arbre où a été retrouvé le reste du corps et ensuite le corps à l’état de quasi squelette pendu à l’arbre”, a fait savoir le procureur de la République. Des affaires retrouvées à proximité de la dépouille avaient été formellement identifiées par la mère de l’adolescent.

Antoine Zoia a disparu le 1er mars 2016. Le jeune homme de 17 ans avait quitté le domicile de familial de Clarensac en disant qu’il revenait. Il avait acheté un briquet au bureau de tabac puis s’était évaporé. Sa disparition avait été signalée par ses parents dans la soirée. Dernièrement, le dossier avait été rouvert avec l’examen de l’emploi du temps de Nordahl Lelandais, principal suspect dans le meurtre de Maëlys.

 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom