France : Les féministes raillent le sexe de Jean Castex, nouveau Premier ministre

Caroline de Haas ou bien encore Axelle Lemaire n’ont pas manqué de critiquer le choix d’un homme pour occuper le poste de Premier ministre.

A peine nommé, Jean Castex cristallise déjà les tensions. En 2017, en pleine campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait part de son vœu de voir, un jour, une femme à Matignon. Vendredi 3 juillet, le chef de l’Etat a toutefois préféré nommer un homme pour succéder à Edouard Philippe.

Un choix qui a immédiatement provoqué une vague de mécontentement de la part de nombreuses féministes. « Quel blagueur ce président », a ainsi lancé sur Twitter la militante féministe Caroline de Haas. « Une femme n’était pas dispo », a pour sa part commenté la féministe Aude Rossigneux.

De son côté, le co-fondateur du Monde Moderne Alexis Poulin a souligné qu’« une femme » a encore raté le job. La revue des révolutions féministes La Déferlante a rappelé : « Plus de trois ans qu’Emmanuel Macron cherche une femme française avec de “l’expérience et des compétences” pour la nommer cheffe du gouvernement, en vain. Le pauvre. »

Enfin, Axelle Lemaire a usé d’ironie en confiant être « un peu soulagée pour Une Femme, qui va pouvoir éviter l’épuisement professionnel » après le remaniement. Cette série de commentaires intervient au moment où la députée de Paris et membre de La France insoumise, Danièle Obono, a vivement critiqué le nouveau Premier ministre. Pour elle, Jean Castex serait un « homme blanc de droite bien techno et gros cumulard ».


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom