FRANCE : Les « Gilets Jaunes » écourte le séjour à la station de ski de La Mongie de Macron

Le Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, est rentré à Paris après avoir appris ce qu’il s’était passé sur les Champs-Elysées pendant la manifestation des « gilets jaunes ». Il était en week-end au ski, dans la station La Mongie des Pyrénées.

Mitraillé par l’opposition qui dénonce « l’incompétence » de l’exécutif, Emmanuel Macron a dû écourter son week-end de ski samedi et promis des « décisions fortes » en réponse aux dégâts commis sur les Champs-Elysées lors de l’acte 18 des « gilets jaunes ». « Nous avons aujourd’hui des gens qui essayent par tous les moyens (…) d’abîmer la République pour casser, pour détruire au risque de tuer », a affirmé le chef de l’Etat venu à la cellule de crise du ministère de l’Intérieur pour faire le point de nouvelles scènes de violences rappelant des épisodes précédents du mouvement social. « Beaucoup de choses ont été faites depuis novembre mais très clairement la journée d’aujourd’hui montre que sur ces sujet-là et ces cas-là, nous n’y sommes pas », a-t-il admis.

Le Fouquet’s et plusieurs magasins incendiés sur les Champs-Élysées

Le célèbre restaurant des Champs-Élysées a été pris pour cible pendant l’acte 18 à la mi-journée. La véranda extérieure a ensuite été frappée par un incendie.

Pour lui, « tous ceux qui étaient là se sont rendus complices » du saccage d’une partie des magasins, restaurants ou d’une succursale bancaire des Champs-Elysées, mené par quelque 1.500 personnes, dans une journée qui a rassemblé plus de 32.000 « gilets jaunes » en France. Une mise au point en fin de soirée alors que l’opposition de droite a tiré toute la journée à boulets rouges sur l’exécutif, fustigeant « l’incompétence » du président dont les photos prises vendredi le montrant souriant sur les pistes de ski ensoleillées de la Mongie tournaient en boucle dans les médias et sur les réseaux sociaux samedi.

« Comment peut-on imaginer dans un autre pays de telles scènes de chaos avec le président de la République qui continue de skier ? C’est une question de positionnement, à la fois Paris qui brûle et à la fois le président à la Mongie », a dit Laurence Sailliet, porte-parole de LR, à BFMTV qui juxtaposait les photos du président et des Champs-Elysées pillées et saccagées. « Il y a effectivement une erreur » de communication du président, a reconnu la députée Isabelle Florennes, du MoDem, allié du parti présidentiel, soulignant que « l’image n’est pas bonne ».

Le chef des Républicains, Laurent Wauquiez, a fustigé « Un samedi de plus de violences qu’on laisse dégénérer au coeur de notre capitale. Jusqu’à quand @EmmanuelMacron, @EPhilippePM ? Il est temps de réagir. Il est temps d’agir », a-t-il twitté.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom