France : Nicolas Sarkozy associe «Singe» et «nègre» et déclenche la polémique sur les réseaux sociaux

En s’exprimant sur l’importance des mots en politique, l’ancien président français, Nicolas Sarkozy est revenu sur le récent changement de titre de la version française du roman d’Agatha Christie “Ils étaient dix”.

Une association d’idées qui passe mal

Invité de Quotidien jeudi 10 septembre, Nicolas Sarkozy a créé la polémique en affirmant que l’on ne pouvait plus dire certains mots sans être taxé d’être insultant. L’ancien président de la République fustigeait les élites «qui se pincent le nez» et qui sont «comme les singes, qui n’écoutent personne». En prononçant ces mots, Nicolas Sarkozy a posé les mains sur ses yeux, faisant ainsi référence à la figure bien connue des trois singes de la sagesse (le sourd, le muet et l’aveugle).

Les mots qui ont suivi sont ceux qui ont fait réagir, principalement sur les réseaux sociaux. «On a le droit de dire singe ? On n’a plus le droit de dire les… On dit quoi ? Les dix petits soldats, maintenant ? Elle progresse la société». Puis, s’adressant à Yann Barthès : «Vous voyez le livre ? On n’a plus le droit maintenant. On a peut-être plus le droit de dire singe sans insulter personne». Nicolas Sarkozy faisait alors référence au changement de titre du roman d’Agatha Christie, Les dix petits nègres, rebaptisé Ils étaient dix – et non «les dix petits soldats».

La séquence a notamment été partagée par l’humoriste Sophia Aram sur Twitter, indignée. Elle est visible sur le portail de la chaîne (vers 29 minutes).

 

“Naufrage raciste”, selon Yannick Jadot

Le député européen EELV a dénoncé un “naufrage raciste”.

 

“La boucle est bouclée”, a commenté Aurélien Taché, député du Val d’Oise, ex-LREM.

 

“Propos indignes”

La sortie a fait vivement réagir d’autres utilisateurs de Twitter. “C’est quoi ce raccourci entre singe et les dix petits nègres qui changent de nom…”, a écrit un internaute.

 

 

Un autre a condamné des “propos indignes d’un ancien président de la République”.

D’autres ont été étonnés par l’absence de réaction sur le plateau de l’émission.

 

“Faudra quand même m’expliquer comment c’est possible de faire la connexion mentale entre ‘singes’ et ‘nègres’ sur un plateau TV en 2020 sans être repris par aucun-e des chroniqueur-euses présent-es”a également commenté un utilisateur de Twitter.

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom