FRANCE – Un « gilet jaune » tué à Avignon par un camion, le Gouvernement demande à ne manifester samedi après l’attentat

Un « gilet jaune » a été tué après avoir été percuté par un camion à Avignon, annonce jeudi le parquet. Le gouvernement appelle les Gilets jaunes à ne pas manifester samedi 15 décembre. 

Un « gilet jaune » a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 00h30, après avoir été percuté par un poids-lourd à un rond-point près d’une sortie d’autoroute à Avignon, a indiqué jeudi le parquet. Selon nos informations, le chauffeur, un routier polonais de 26 ans, a refusé de se soumettre au barrage imposé par des « gilets jaunes » à la sortie Avignon Sud de l’A7 et a renversé l’un d’eux, qui est décédé sur place.

Le chauffeur en garde à vue. Le chauffeur a alors pris la fuite avant d’être arrêté un peu plus tard. Son contrôle d’alcoolémie était négatif. « Le conducteur du camion a été placé en garde à vue. La victime était âgée de 23 ans », a indiqué la vice-procureure d’Avignon Caroline Armand, confirmant une information de LCI. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale du Vaucluse.

Le sixième décès en marge du mouvement. Il s’agit du sixième décès en marge du mouvement des « gilets jaunes ». Le 17 novembre déjà, premier jour des rassemblements de « gilets jaunes », une manifestante avait été tuée à Pont-de-Beauvoisin (Savoie) après avoir été percutée par une automobiliste prise de panique à un barrage. Deux jours plus tard, un motard de 37 ans était percuté par une camionnette qui manœuvrait pour éviter un barrage de « gilets jaunes » et succombait à ses blessures le lendemain.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre, lors du deuxième week-end de mobilisation, un automobiliste est mort en s’encastrant dans un camion arrêté à un barrage près d’Arles (Bouches-du-Rhône). La quatrième victime est une femme de 80 ans blessée par une grenade lacrymogène à Marseille le 1er décembre. Elle est décédée le lendemain à l’hôpital lors d’une opération chirurgicale. Le 10 décembre, une femme d’une vingtaine d’années a été tuée à Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente) lorsque sa voiture est venue s’encastrer dans un camion, un accident probablement lié au ralentissement en amont du barrage filtrant des « gilets jaunes ».

Le porte-parole Benjamin Griveaux demande aux Gilets jaunes d’être « raisonnables » après l’attentat de Strasbourg

Maintenant que leur colère s’est « exprimée », « a été entendue » par le gouvernement, et qu’il y a « répondu », »ce que nous vous demandons en responsabilité, a dit Benjamin Griveaux, c’est d’être raisonnables samedi et de ne pas aller manifester », au vu de l’ampleur de la mobilisation des forces de l’ordre ces dernières semaines et « au regard » de l’attentat de Strasbourg mardi.

 Il a aussi précisé sur CNews que le gouvernement n’a « à ce stade pas décidé d’interdire les manifestations » annoncées pour samedi.

Même position du président LREM de l’Assemblée Nationale . « Il faut maintenant que le mouvement s’arrête », a dit Richard Ferrand sur France Inter. Mercredi, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait indiqué que « le mouvement devait cesser » après « les réponses apportées par le président de la République ».

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a lui aussi souhaité la fin des manifestations. « Le temps est venu de cesser ces manifestations, et au quotidien sur les ronds-points, et surtout samedi à Paris et dans les autres villes de France. Il y a une question de responsabilité » après les annonces d’Emmanuel Macron et l’attentat de Strasbourg, a-t-il jugé sur Public Sénat, estimant que c’était « presque plus une question de bon sens que de débat politique ».

Pas sûr du tout que les nombreux Gilets jaunes toujours mobilisés sur les ronds-points n’écoutent ces différents appels …

Un Gilet jaune tué par un camion

Un Gilet jaune a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir été percuté par un poids lourd à un rond-point près d’une sortie d’autoroute à Avignon dans le Vaucluse. L’accident s’est produit peu après minuit à la sortie Avignon-Sud de l’A7.

« Le conducteur du camion a été placé en garde à vue. La victime était âgée de 23 ans », a indiqué la vice-procureure d’Avignon Caroline Armand. A priori, le conducteur était de nationalité polonaise ». Il est âgé de 26 ans.

Déjà six morts depuis le début de la mobilisation

Il s’agit du sixième décès survenu en marge du mouvement des Gilets jaunes. Le dernier drame remonte au lundi 10 décembre : une femme âgée de 26 ans est morte après avoir percuté un poids lourd à l’arrêt à Chasseneuil selon le quotidien Charente Libre. Le camion était immobilisé à cause d’un bouchon dû à un barrage filtrant organisé par les Gilets jaunes.

Le premier décès avait eu lieu le 17 novembre, lors du premier jour de la mobilisation à Pont-de-Beauvoisin (Savoie). Une conductrice, prise de panique, avait voulu forcer un barrage et avait heurté une manifestante. Trois jours plus tard, un motard était décédé des suites de ses blessures, après avoir percuté une camionnette qui faisait demi-tour au niveau d’un barrage filtrant.

Début décembre, un automobiliste est mort à Arles (Bouches-du-Rhône) en percutant un poids lourd à l’arrêt à cause d’un bouchon provoqué par un barrage filtrant. Quelques heures plus tard, en marge d’une manifestation des Gilets jaunes à Marseille, une octogénaire est décédé des suites de ses blessures, après avoir été touchée depuis chez elle par des éléments d’une grenade lacrymogène.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom