Gabegie avec les finances publiques du Sénégal : Macky freine la pagaille dans les ministères, agences et directions

Le chef de l’État du Sénégal a mis fin à la pagaille dans les procédures d‘engagements des dépenses dans les ministères, agences, directions et institutions nationales.

Selon L’Observateur, dans le projet portant Loi des Finances 2021, des plafonds sont fixés pour toutes les dépenses et une limite à ne pas dépenser  pour les crédits de paiements.

En termes clairs, des barrières sont, désormais, érigées pour mettre un terme aux “engagements sauvages” dans les deniers publics et les dépenses de personnel.

Une décision qui s’applique au ministres, aux DG d’agences ou de sociétés nationales et aux institutions.

Même la présidence de la République est soumise à cette exigence.
Pour des autorisations d’engagement limitées à 86,231 milliards Fcfa, la Présidence ne dispose que d’une ligne de crédit de paiement de 68 milliards Fcfa.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom