Gabon : Ali Bongo met en prison sans ancien porte parole à la présidence Ike Ngouoni

Déféré vendredi 29 novembre devant le parquet de la République de Libreville, Ike Ngouoni Aila Oyouomi a été auditionné par le magistrat instructeur de la Cour criminelle financière spéciale, puis placé tard dans la soirée en détention préventive à la prison centrale de Gros Bouquet dans le 1er arrondissement de Libreville. 

Interpellé le 21 novembre dernier par les agents de la Direction des renseignements (DR, communément appelée B2) dans le cadre de l’opération anti-corruptionIke Ngouoni Aila Oyouomi, conseiller politique et porte-parole de la présidence de la République, a été placé vendredi soir sous mandat de dépôt délivré par les magistrats en charge du dossier et conduit à la prison centrale de Libreville sous le statut de la détention préventive.

Ces arrestations en cascade interviennent dans le cadre d’une opération anti-corruption lancée le 10 novembre dernier, et qui vise d’ex-hauts responsables de l’Etat, pour la plupart limogés lors du conseil des ministres du 7 novembre dernier. Ce qui paraît troublant est que toutes les personnes interpellées sont des proches de l’ancien directeur de Cabinet de la présidence de la République, Brice Laccruche Alihanga.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom