Gambie : 14 personnes en provenance du Royaume-Uni mise en quarantaine contre le COVID-19 prennent la fuite

Les autorités gambiennes sont à la recherche de 14 personnes qui se sont échappées d’un hôtel de Banjul où elles avaient été placées en quarantaine, par mesure de précaution, contre le nouveau coronavirus.

Vendredi, les autorités gambiennes cherchaient 14 personnes qui avaient fait irruption dans un hôtel où elles avaient été mises en quarantaine par précaution contre les coronavirus et se sont échappées par la suite, ont déclaré des responsables de la santé.

Le groupe faisait partie de 32 passagers qui sont arrivés sur un vol en provenance du Royaume-Uni mercredi et placés en quarantaine dans l’hôtel situé dans la capitale Banjul.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le ministre de la Santé Ahmadou Lamin Samateh a déclaré que certains passagers mis en quarantaine “étaient apparemment devenus agressifs” ont du casser les portes de l’hôtel et se sont enfuis.

Il a ajouté que l’incident était “très, très préjudiciable” et créait “un risque pour la nation tout entière”.

Le minuscule État d’Afrique de l’Ouest a enregistré mardi 17 mars passé son premier cas de coronavirus, chez une jeune femme qui avait également séjourné au Royaume-Uni.

Le président Adama Barrow a annoncé le même jour des mesures pour contenir le virus, telles que la fermeture des écoles et la mise en quarantaine des arrivées des pays touchés.

Soulignant la difficulté de faire respecter les règles, Modou Njie, directeur du ministère de la Santé, a déclaré que de nombreux passagers n’étaient pas coopératifs depuis le début et se chamaillaient pour monter à bord du bus jusqu’à l’hôtel.

Il a ajouté que 14 personnes au total ont ensuite fui le site de quarantaine.

“Nous les recherchons. Nous essayons de connaître les nationalités de ceux qui se sont échappés”, a expliqué Njie à l’AFP.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom