Gestion de l’électricité au Sénégal: au delà  du mensonge, l’arnaque  

La hausse de 10% sur les  factures d’électricité qui devrait officiellement entrer en vigueur le 1er décembre 2019, continue à faire parler d’elle et semble prise les Sénégalais au dépourvu.

D’autant plus que, le discours de l’ancien directeur de la Senelec non moins actuel ministre du pétrole sur les bénéfices et investissements de la boîte, sa bonne santé financière, mais aussi la baisse substantielle du prix du kWh prévue pour 2020, est encore fraîche dans les esprits des Sénégalais qui ne comprennent pas qu’est-ce qui s’est vraiment passé pour qu’on arrive à cette hausse qui est effective avant la date butoire annoncée, dans la mesure où beaucoup de ménages ont constaté ladite hausse à la fin du mois de novembre dernier.

Prenons l’exemple, du célèbre précheur oustaz Aliou Sall dont les factures variées entre 200000 et 250000, se retrouve avec une facture de 700000 Fcfa. Ajouter à ce racket on assiste depuis quelques temps à la recrudescence des coupures d’électricité sur tout l’étendu du territoire national. Pourtant, l’État du Sénégal par l’entremise de ce ministre qui apprend vite et bien dit-on, continue à nous faire croire qu’il n’y a pas de problème, sinon des coupures conjoncturelles dues à la vétusté  du réseau.

Ce que dément d’ailleurs le plan de délestage concocté par la Senelec et mis en oeuvre et qui permet à cette dernière de saucissonner la distribution d’électricité à  partir de 20 h. Mieux, l’État en lieu et place de dire la vérité, continue d’amadouer les  sénégalais avec ses chiffres et autres investissements dans le secteur.

Toutefois, il cache aux sénégalais que la Senelec continue à louer des groupes comme Aggreko et APR qui fournissent respectivement 45 et 30 Méga Watts. Mais aussi le bateau centrale électrique turc accosté aux larges de Dakar que l’État loue depuis voilà presque 5 ans et qui contribue à plus de 200 Méga Watts sur le réseau de la Senelec.

Sans compter l’apport de la Sococim, des ICS et d’autres industries sur le réseau. C’est vrai que de nouvelles centrales sont construites comme celle à  charbon de Sindou d’une capacité de 125 Mgw. Une centrale à scandale  en phase test, et actuellement en panne après moins d’un an de fonctionnement.

Pire, l’autre scandale c’est les dizaines de milliards investis sous Makhtar Cissé actuel ministre du pétrole dans l’énergie photovoltaïque dont les centrales ne fonctionnent que 10h par jour, faute de batteries accumulateurs.

Allez savoir comment se fait-il qu’un tel investissement se fasse sans prévoir ces batteries. Pour dire l’amateurisme de la plupart des dirigeants de la boîte, qui misent sur le népotisme, dans les recrutements clientélistes et abusifs et des augmentations de salaire injustifiées. Pourtant, personne n’en pipe mot, parce que ces directeurs sont toujours accompagnés par des conseils en communication, la plupart du temps des journalistes très reseautés qui distribuent dans les grands groupes de presse des publireportages et autres publicités pour les faire taire.

Ajouter à celà, le problème de trésorerie de l’État qui doit à la Senelec des dizaines de milliards, même si la boîte se glorifie d’avoir un bénéfice annuel de 30 milliards de Fcfa pompés sur le dos des goor goorlou sénégalais en augmentant de manière éhontée le prix du KWh. Une hausse que le peuple ne doit guère accepter.

Cependant, les souteneurs de cette hausse fondent leurs argumentaires sur une supposée cherté du prix du baril de pétrole qui ne dépasse pas actuellement 60 dollars. Alors qu’au temps du régime libéral lors des émeutes de l’électricité en 2011, on avait frôlé les 120 dollars US pour le baril et que le Pape du sopi n’avait pas dénié augmenté le prix de l’électricité.

Pire, ce régime après avoir joué avec l’argent du contribuable, comme les 300 milliards de Fcfa qui ont servi à acheter des véhicules et autres dépenses de prestige qui ne servent qu’à les entretenir, envoie la note salée au bas peuple pour qu’il paie.

Continuons à manifester notre désapprobation partout au Sénégal comme le font nio lank et disons à Macky et ses affidés basta.

Vive le Sénégal  !

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom