HISTORIQUE ! Des scientifiques réalisent la première téléportation quantique

Des chercheurs issus de différents pays ont réussi à envoyer instantanément des informations d’une puce à l’autre sans qu’elles soient physiquement connectées.

Une équipe de chercheurs internationale a réussi à transmettre des informations quantiques d’un endroit à un autre sans connexion physique. Bien que leur système reste lent pour l’instant, ils espèrent que les résultats de leur étude permettront de mettre en œuvre cette technologie à grande échelle dans un proche avenir.

Des scientifiques de l’Université de Bristol et de l’Université technique du Danemark ont réalisé la première téléportation quantique entre deux puces informatiques, indiquent les résultats de leur étude publiés le 23 décembre dans les Physical Review Letters.

Cette téléportation consiste à envoyer instantanément des informations d’une puce à l’autre sans qu’elles soient physiquement connectées. Elle a été rendue possible grâce à un phénomène appelé intrication quantique. L’intrication se produit lorsque des particules quantiques sont liées au point de pouvoir «communiquer» sur de longues distances. Pour produire ce phénomène, ils ont utilisé une configuration calibrée de lasers, de séparateurs de faisceau et de cristaux de borate de baryum.

«Hypothétiquement, il n’y a pas de limite à la distance sur laquelle la téléportation quantique peut opérer et cela soulève des implications étranges qui ont même intrigué Einstein lui-même. Selon notre compréhension actuelle de la physique, rien ne peut aller plus vite que la vitesse de la lumière, et pourtant, avec la téléportation quantique, l’information semble dépasser cette limite de vitesse», indiquent les chercheurs.

L’UE va développer sa propre infrastructure quantique

Un tel phénomène pourrait totalement changer notre manière de voir le monde. L’Union européenne s’intéresse de près aux technologies quantiques. En effet, pour la première fois en Europe, une infrastructure quantique doit voir le jour dans le but de renforcer la sécurité dans plusieurs domaines.

La finance, la santé ou encore les télécommunications font partie des objectifs visés par ce nouveau programme. La Commission européenne vient d’inaugurer ce projet qui porte le nom de OPENQKD. D’après Mathias Van Den Bossche, son objectif est le suivant :

“Le projet initié par l’Union européenne est d’installer des infrastructures test de communication quantique dans plusieurs pays européens, aussi bien par des solutions satellitaires que terrestres. La finalité du programme est de renforcer drastiquement la sécurité des applications critiques dans les domaines des télécommunications, de la finance, des soins de santé, de l’approvisionnement en électricité et des services publics”.

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom