homosexualité : Brigitte Macron sait qui avait lancé les rumeurs sur son mari

Arrivé à la tête de la France en mai 2017, Emmanuel Macron a longtemps été la cible de rumeurs sur son supposé penchant pour les hommes. Des bruits de couloir qui ont inquiété la première dame, qui connaît l’identité de ceux qui les ont lancés. Et visiblement, Brigitte Macron est prête à leur faire payer.

La vengeance dans la peau ? En juin dernier, les auteurs d’un livre consacré à Mimi Marchand, la conseillère médias du couple présidentiel, Mimi, qui doit sortir le 17 octobre, ont rencontré Brigitte Macron dans son bureau de l’Elysée. Un entretien durant lequel la « première dame » est revenue sur les rumeurs d’une homosexualité cachée d’ Emmanuel Macron, gérées par la-dite conseillère. L’épouse du chef de l’Etat est revenue sur le début de sa collaboration avec Mimi Marchand, un entretien dont le magazine Le Point a publié certains passages.

En 2016, alors qu’Emmanuel Macron n’est pas encore candidat, des rumeurs circulent quant à sa possible homosexualité, lui prêtant même une relation avec Mathieu Gallet, PDG de Radio France à l’époque. Mimi Marchand, patronne de l’agence Bestimage, prend l’affaire en main et gère la communication du couple pas encore présidentiel.

Pour faire taire les rumeurs, l’experte en communication organise une fausse paparazzade du couple présidentiel, en maillot sur la plage de Biarritz. Les photos, les premières d’une longue série, feront la Une de Paris Match en août 2016.

« Je lui suis reconnaissante »

Des rumeurs qu’Emmanuel Macron avait lui-même démenti, notamment lors d’un meeting au théâtre parisien Bobino en février 2017 : « Si dans les dîners en ville on vous dit que j’ai une double vie avec Matthieu Gallet, c’est mon hologramme qui m’a échappé, ça ne peut pas être moi ! », avait-il déclaré.

La conseillère people, de son côté, « trace l’origine » de la rumeur et découvre l’identité de celui qui l’a propagée : « Je lui suis reconnaissante. Reconnaissante de nous avoir appris comment fonctionnaient les médias et surtout d’avoir su tracer l’origine des rumeurs », a confié Brigitte Macron aux auteurs du livre. « Depuis, Brigitte Macron les a fait vérifier, elle sait désormais qui leur a nui et nous déclare tranquillement : ‘Ça se mangera froid’ », peut-on lire dans l’ouvrage.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom