Horreur : Un dépressif assène de coups de couteau à son bailleur

HORREUR A TALLY MAME DIARRA: L’ancien militaire dépressif a mortellement éventré son bailleur avec un couteau 508 car celui-ci fumait du yamba dans la maison

O. Goudiaby, alias Gora, a été tué par éventrement par l’ancien militaire invalide et dépressif, Abdou Khadre S. Celui-ci reprochait à son bailleur-malade mental et ses deux enfants de passer le plus clair de leur temps à fumer du chanvre indien dans la maison. Le drame est survenu, vendredi dernier, vers 14h, au quartier Modou Fall Robert de Tally Mame Diarra.

Une affaire de consommation à outrance de chanvre indien dans la maison serait le mobile des incessantes prises de bec et bagarres qui ont conduit à l’assassinat sauvage, vendredi dernier, du jeune bailleur O. Goudiaby, dit Gora, par son locataire d’ancien militaire invalide et dépressif, Abdou Khadre S. Qui vivait dans la maison avec sa petite famille, notamment son épouse, qui souffre de troubles psychiques.
Les deux hommes ont toujours entretenu des relations d’animosité et de haine dans la maison. Ils se disputaient aussi très souvent quand Goudiaby réclamait le paiement mensuel de loyer au Jambaar de l’armée sénégalaise. Mais, depuis que le bailleur a emmené chez lui ses deux enfants, qui vivaient avec leur grand-mère maternelle en Casamance, le climat social entre les deux partenaires d’affaires est devenu plus que jamais tendu et délétère, du fait du comportement répréhensible du jeune Goudiaby. En effet, d’après nos sources, l’ancien militaire reprochait à son bailleur et ses rejetons de transformer la concession en fumoir de chanvre indien et profitait de la moindre occasion pour lui cracher ça à la figure. Et ce vendredi 12 juillet, une autre dispute relative toujours à l’usage de drogue dans la maison éclate et pousse le bailleur et son locataire à se tirer vers le bas. Et comme les proches voisins de quartier, qui avaient l’habitude d’intervenir et les séparer, ne se trouvaient pas à côté de la maison, ils ont continué à se hurler dessus et se lancer des propos salaces.

Goudiaby assène un coup de gourdin à l’ex soldat, qui le poignarde à différentes parties du corps, l’éventre et l’abandonne 

Soudain, les deux hommes se rentrent dessus et commencent à se cogner violemment dessus. Le bailleur, qui détient par-devers lui un gourdin, profite de la mauvaise posture de son locataire d’ancien militaire et lui assène un violent coup. Celui-ci pousse un cri, tient bon et se défait de l’étreinte. Il prend à défaut son antagoniste, dégaine son couteau type 508 et le poignarde avec force. Tel un forcené, il revient à la charge, s’acharne avec violence sur Goudiaby et lui plante plusieurs coups de couteau à différentes parties du corps. Il se déchaine à nouveau sur lui, l’éventre et l’abandonne sur les lieux. Il erre un moment, redoute la vindicte des populations et file droit se constituer prisonnier au poste de police de Sicap Mbao. Il aurait tué dans le passé un homme au quartier Thiaroye Biafra et fracassé avec une arme blanche la tête d’un autre à Fass Mbao lors d’une bagarre. Et après ses forfaits, il mettait en garde les autres et leur disait détenir des papiers de malade mental. Il aurait tout le temps menacé de tuer son bailleur au cours de chaque dispute dans la maison. Il pourrait être déféré au parquet aujourd’hui pour assassinat par éventrement avec usage d’arme blanche.
Vieux Père NDIAYE

RAPPORT DE L’AUTOPSIE SUR LE DECES DE GOUDIABY
Le couteau a perforé les deux poumons et causé plusieurs plaies

Les conclusions du rapport de l’autopsie délivrées par le docteur Dial du service d’anatomie et de cytologie pathologique de l’Hôpital général de Grand-Yoff sur le bailleur O. Goudiaby, alias Gora, ont confirmé sur toute la ligne la nature tragique du décès du jeune garçon. D’après le bulletin médical, «le décès est dû à une hémorragie interne et externe abondante provoquée par deux plaies thoraciques antérieures bilatérales pénétrantes ayant perforé les deux poumons, causées par une arme blanche pointue, longue et tranchante. Cinq autre plaies dorsales gauches sont observées», peut-on lire sur le document médical.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom