“Ibrahima Gueye n’a jamais été chargé de mission à la direction des Domaine du Sénégal” (Mame Boye Diaw)

Ibrahima Guèye, un militant de l’Alliance pour la République (Apr), âgé de 35 ans, marié et père de trois enfants, qui se faisait passer pour un “chargé de mission” du Directeur des Domaines Mame Boye Diao, a été arrêté et condamné à 3 mois de prison.

Sur sa page Facebook, le directeur des Domaines avoue qu’il connait la personne incriminée. Il n’y a pas longtemps, il l’a même rencontré environ trois fois. Cependant, il affirme ne pas disposer de cabinet, encore moins de chargé de mission.
« Je tiens à informer mes amis (es), sympathisants (es), à l’opinion nationale et internationale que dans le cadre de mes fonctions de Directeur des Domaines, je ne dispose pas de CABINET, donc ne saurais avoir de chargé de missions. Cette personne malintentionnée n’est jamais venue à mon bureau, mes collaborateurs pourront en témoigner et aussi le registre des visiteurs peut être consulté à cet effet.
Il est vrai que je connais cette personne, mais cette relation date de 3 mois et je l’ai rencontrée au plus 3 fois.
Prudence, prudence, prudence », a-t-il écrit sur Facebook.

Ressemblance avec l’affaire du faux médecin Amadou Samba, membre de l’APR aussi

Cette histoire de faussaire ressemble à s’y méprendre de prés à l’affaire Amadou Samba, ce faux médecin, membre du cercle des cadre républicain, appréhendé alors qu’il faisait de faux tests de COVID-19 au profit d’entreprises de la place.  « J’ai tout fabriqué », avait-t-il reconnu, face aux enquêteurs, lors de son interrogatoire. « Oui, je savais nettement que cette carte est une fausse car elle ne m’a pas été délivrée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale mais confectionnée par un ami gérant d’une imprimerie dénommée Iso tech avec son matricule d’étudiant à l’Institut Saint Christopher », avait-t-il livré aux limiers.

On ne saura sans doute jamais l’étendue des dégâts causés par Amadou Samba qui, dès 2015, opérait des patients. Tout chez ce « docteur», membre de la Convergence des cadres républicains (Ccr), qui a fait les plateaux de plusieurs télés (Tfm, 2s, Rdv…), était faux. La Sûreté urbaine (Su) a mis à jour un vaste système criminel parce qu’il n’est pas écarté que ses diagnostics erronés aient causé la mort à certains de ses patients. 


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom