Parrainage : A cambérène, Macky joue au bâton et à la carotte

n visite chez le Khalife général des Layènes ce jeudi 12 avril, le président de la République s'est prononcé sur l'actualité marquée ces derniers jours par le controversé projet de loi sur le parrainage. À ce propos, Macky Sall a appelé les uns et les autres à plus de sérénité

« On peut être en désaccord avec un État, mais il y a une forme d’exprimer sa désapprobation », laisse entendre un Macky Sall visiblement préoccupé par la tournure qu’est en train de prendre le débat sur le parrainage. Pour défendre son projet, Macky Sall avance qu’il est arrivé à un stade où il n’agit plus pour les intérêts d’un camp au détriment d’un autre. « Tout ce que j’entreprends, je le fais pour l’intérêt du pays », rappelle le chef de l’État.

Alors que le vote de la loi sur le parrainage est prévu le jeudi prochain, Macky Sall a été interpellé sur le cas lors de sa visite chez le khalife des layennes. Dans un langage où il n’a pas prononcé le nom de la classe politique, il les invite à avoir plus de retenue: « à tout moment, c’est de notre ressort de négocier avec les gens, calmer les esprits et être conscient que dans un pays , tout le monde ne peut être d’accord sur tout.

Mais on doit pouvoir accepter de dialoguer sur l’essentiel, dans l’intelligence et la courtoisie. Au moins, une solution pourrait se dessiner, ou sinon recourir au droit et à la démocratie, en cas de désaccord », avait-il nuancé. Le président de la République, comme dans le sens du poil a parlé entre les lignes. « Je le dis pour faire savoir qu’en tant que président de la République, il n’y a aucune logique partisane dans ce que je projette de faire.

Cependant il ne recule pas sur son projet. «Le parrainage sera maintenu». L’AS, qui donne l’information, précise que le chef de l’État a demandé aux responsables de son parti de «porter le combat auprès de l’opinion pour faire comprendre le bien-fondé de son projet».

D’après le journal, Macky Sall a indiqué que l’opposition, qui rejette le parrainage, n’a fait aucune contre-proposition allant dans le sens d’atteindre l’un des buts du projet : «éviter les candidatures fantoches» à la présidentielle..

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom