Idy sur les propos tenus par Tanor : « Sauf preuves formelles, il m’est impossible de croire qu’il ait pu les tenir »

Idrissa Seck refuse de croire que les propos prêtés à Ousmane Tanor Dieng dans L'Observateur du lundi 05 mars sont de lui. Dans une note, le leader du parti Rewmi, a quasiment snobé le Secrétaire national du Parti socialiste en évitant avec "une élégance voulue" de ternir l'mage de celui qui l'aurait qualifié de déloyal et de politicien en perte de crédibilité auprès des Sénégalais.

Informé des propos rapportés par l’Observateur et prêtés à Ousmane Tanor Dieng, le Prédisent Idrissa Seck nous a dit ceci :  « Sauf preuves formelles que ces propos ont été tenus par mon grand frère Ousmane Tanor Dieng, il m’est impossible de croire qu’il ait pu les tenir. À moins qu’il ne soit devenu une autre personne que l’homme d’État et le croyant que j’ai toujours présumés en lui, c’est-à-dire, un homme qui n’affirme que ce qu’il peut prouver de façon documentée, un homme qui s’interdit d’être calomniateur et diffamateur.

Un homme qui s’interdit d’être manipulé par le grand comploteur, Macky Sall et ses équipes qui ont été à la base de ces mensonges jamais prouvés, ni par la justice, ni par eux-mêmes, d’un coup d’État rempant, puis debout, ou d’une prétendue déloyauté vis-à-vis du Président Wade que j’aurais enregistré, ce qui n’a jamais été le cas », regrette Idrissa Seck  devant le Dr Mar.

Puis, il ajoute que « ce sont précisément de telles calomnies et de tels mensonges  orchestrés par des Mahmout Saleh et des Ndiogou Wack Seck, sous la supervision directe de Macky Sall que le Président Abdoulaye Wade a pu être aveuglé et trompé pour engager le combat qu’il a mené contre moi et perdu. J’en dirai davantage si Ousmane Tanor confirmait ces propos» conclura Idrissa Seck.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom