« Il va falloir que les populations soient au courant de ce qui se passe à propos de cette mystérieuse malaide » : Le ministre de l’environnement, Abdou Karim Sall, prône la transparence

Ayant pris part à la réunion d’urgence consacrée à la gestion de cette maladie dite “mystérieuse”, qui a fait son apparition dans la banlieue Dakaroise, Abdou Karim Sall, le ministre chargé des questions environnementales, a plaidé pour une communication transparente et véridique au profit des populations sénégalaises. 

“Je crois qu’il va falloir faire le point pour avoir les bons chiffres et les communiquer le plus rapidement possible. L’autre point que je voulais développer, c’est par rapport à l’alerte et à l’information. Sans apeurer les populations, je pense que c’est de notre devoir, compte tenu du fait que nous n’avons, jusqu’à présent, pas d’élément probant sur les causes. Je crois qu’il va falloir que les populations soient au courant de ce qui se passe et leur demander de surseoir à tout déplacement dans les jours à venir en direction de la mer, notamment les pêcheurs”, a-t-il déclaré, en présence de ses collègues de la Santé et de la Pêche et du Gouverneur de Dakar, pour faire le point sur la maladie.

Abdoulaye Diouf Sarr, dans ses propos, a annoncé la mise à disposition du nécessaire aux personnels de santé en charge de la gestion des malades et de la maladie. ‘’Le Centre antipoison et toutes les institutions présentes au niveau médical en terme d’investigation seront mis à votre disposition avec comme point focal la Directrice générale de la Santé. Nous devons relever le défi de la prise en charge’’. Mais, il a relevé la nécessité de la disponibilité des moyens pour le faire. 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom