IMAGES – A la Découverte du Centre de Recherche et d’Essais (CRE) de Thiès

Le Centre de Recherche et d'Essais (CRE) de Thiès s’est fixé des orientations précises pour mener à bien ses activités, parmi lesquelles on peut citer : - Développer des esquisses pour une recherche planifiée et continue ; - Proposer des solutions informatiques innovantes et sur mesure pour un développement local réussi ; - Amplifier puis diversifier les formes de lutte contre la fracture numérique ; - Offrir un cadre de discussion, d’échange et de partage de connaissances et - Faire du centre un espace de réflexion et d’élaboration de projet de pointe.

Nous sommes le 12 Mai 2017, un vendredi sous un soleil de plomb, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, remet des attestations à 15 apprenants sourds-muets, à l’issue d’une formation sur les nouvelles technologies de l’information, au Centre de Recherche et d’Essais (CRE) de Thiès. Ce jour là, Pr Mary Teuw Niane a loué l’engagement des encadreurs des jeunes sourds-muets qui, selon lui, sont des enfants comme tous les autres et ont droit à l’éducation, à la formation, ainsi qu’à la réinsertion dans le tissu social. Il a également remis aux 15 récipiendaires, des ordinateurs portables, pour leur permettre de poursuivre leur perfectionnement, dans les métiers de l’informatique.

Plus de 15 000 personnes formées

Le CRE de Thies fait partie de 23 autres centres disséminés dans tous le Sénégal, pour répondre à un accès gratuit des populations à la formation et à l’apprentissage des nouvelles technologies. Pour le seul CRE de Thiès pas moins de  15 000 personnes ont été formées, depuis son ouverture en 2010, rappelle son coordonnateur M. Babacar LEYE, afin de satisfaire à la très forte demande des populations.

Si tous les CRE dispensent des formations en informatique, celui de Thiès se distingue par le fait qu’il est le seul centre à former des sourds-muets, des arabophones, à la maîtrise des NTIC, des artisans à l’utilisation d’outils modernes de gravures assistées… des groupements de femmes pour la teinture assistée …

Ainsi, les parents des apprenants sourds-muets ont beaucoup apprécié le geste de l’Etat, qui a permis aux jeunes handicapés de retrouver la joie de vivre. Ils ont également plaidé auprès du Ministre pour l’insertion de ces jeunes dans les services publics.

Les CRE, un levier central pour résoudre la question de la pauvreté en milieu rural

Pour le directeur de l’Institut universitaire de l’économie et du développement (IUED), Professeur Ibrahima Dione Diop, « on constate que les CRE restent globalement un levier central sur lequel les pouvoirs publics peuvent s’appuyer pour résoudre la question de la pauvreté en milieu rural et améliorer le plateau technologique pour les acteurs du développement dans les différentes localités du pays ».

Comme tous les autres CRE, Le centre de Thiès a pour mission l’innovation et l’application des résultats de la recherche pour un développement endogène du pays. Il joue un rôle d’interface entre les populations et la recherche-développement à travers :
– La diffusion, la vulgarisation du savoir et du savoir faire
– Le transfert de technologie
– La promotion et le développement de la culture scientifique
– Le champ d’activités du CRE de Thiès s’étend aux domaines scientifiques et technologiques notamment :
Les Technologies de l’Informatique et de la Communication(TIC)
La technologie du laser appliquée à l’artisanat
Les énergies renouvelables à travers les cuiseurs solaires. 


Découvrez le CRE de Thiès sur Facebook

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom