Incarcéré à la prison Camp Pénal, Guy Marius Sagna logé dans la chambre des terroristes

L’étau se resserre sur les protestataires contre la hausse du prix de l’électricité arrêtés le vendredi dernier, devant les grilles du palais.

Après leur face à face devant le doyen des juges. Sur les 9 manifestants, seul Souleymane Djim a obtenu une liberté provisoire. Les 8 autres ont été placés sous mandat de dépôt  par le procureur de la République.

Parmi eux Guy Marius Sagna qui est admis à la chambre 8 de la maison d’arrêt de camp Pénal où séjournait Imam Ndao, une cellule pour terroriste.

Selon les informations parues dans le journal L’Observateur, l’activiste est traité comme un terroriste. Le nouveau co-coordonnateur de la Plateforme citoyenne « Aar Li Ñu Bokk »a  été emprisonné à la chambre 8, où séjournait l’Imam Alioune Badara Ndao, dans le secteur de haute sécurité réservé aux personnes poursuivies principalement comme terreurs de la République.

Les protestataires contre la hausse du prix de l’électricité arrêtés le vendredi dernier, devant les grilles du palais, ont fait face au doyen des juges. Sur les 9 manifestants, seul Souleymane Djim a obtenu une liberté provisoire. Les 8 autres ont été placés sous mandat de dépôt » par le procureur de la République.

Ils sont poursuivis « pour participation à une manifestation interdite. Outre ce délit, Guy Marius Sagna est poursuivi pour rébellion, provocation à un attroupement et actions diverses ».


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom